Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 11:54

 

J'ai récupéré mon Vortex + après l'avoir fait modifier par mon vélociste ACK

  • Pédalier SRAM Force 22 50/34 (il ne manque plus que la flasque protège plateau)
  • Boîtier de pédalier SRAM Force BB30
  • Cassette 11-42 D PG-1130 SRAM
  • Dérailleur arrière SRAM Force 22
  • Manettes SRAM AERO plateaux à droite et vitesses à gauche

 

J'ai reçu mon drapeau envoyé par Vélofasto, changé mon rétroviseur, acheté les barres et pâtes de fruits... bref, je suis prêt !!!

 

J - 10...

 

Les 9 cyclos et le chauffeur se sont réunis chez moi avant le grand départ.

 

L'hôtel où nous avions réservé pour la première étape est fermé depuis le début du mois!!! J'ai cherché dans un périmètre de 15 km, et après de nombreux refus - pas assez de chambres, beaucoup trop cher, pas de chambres twin, dans les campings de la place mais sur deux jours... bref, j'en ai enfin trouvé un, qui était fermé le samedi, mais qui ouvre pour nous...

 

Donc j'ai modifié les parcours des deux premières étapes, et la dénivelée de la quatrième de façon qu'on est le temps de faire la pause à Ouradour sur Glane.

 

Pour la dernière étape, Alain et Mireille nous rejoindrons à moto, et finirons le parcours avec nous.

 

Comme l'ordre du jour complet était préparé, tout à été vu, discuté et largement approuvé... donc on peut passer à table !!!

ma photo envoyée à Vélofasto pour le drapeau !!!
ma photo envoyée à Vélofasto pour le drapeau !!!

ma photo envoyée à Vélofasto pour le drapeau !!!

Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 15:47

J'ai découvert que Velomo et Windcheetah proposent des tricycles avec fourche mono arrière, c'est à dire qu'on à pas besoin de retirer la roue quand on veut changer la chambre suite à un crevaison, ce qui est très bien pour moi qui n'a qu'une seule main. Le premier fait 9,5kg et l'autre 10kg (à vérifier)

 

J'ai donc contacté Velomo et Windcheetah en leurs demandant s'il pouvaient me renseigner surs leurs tricycles haut de gamme HST ou FRO avec un pédalier SRAM Force 22 50/34, une cassette SRAM 11-42 D PG-1130 et des freins à disque hydrauliques avec une seule poignée (puisque je n'ai qu'une seule main)

 
Fourche mono arrière
Fourche mono arrière

Après des échanges de courriels avec Wincheetah, ils m’ont répondu qu'ils n'y avait pas de problème mais tous leurs modèles ont des freins à tambours, et même s'ils envisagent de proposer les freins à disques, ce ne sera, au minimum, que dans 1 an ou 2… Comme ils sont infiniment longs à construire leurs tricycles... j'ai abandonné.

 

Velomo m'a également répondu mais précisent que la fourche mono arrière est disponible uniquement pour les 10 vitesses (pour Sram et Shimano, Route et VTT) et ne veulent pas se lancer dans les freins à disque… Par ailleurs, le tricycle Velomo, Durbin, du forum Vélorizontal, l’a vu au Spezi et il lui fait l'impression d'un vélo fragile, peu équipé et peu équipable.

 

Par contre, il insiste sur le fait que si mon objectif est seulement de pouvoir changer la chambre sans démonter la roue alors pourquoi ne pas utiliser plus simplement une chambre "linéaire". Cela suffit pour dépanner sur le bord de la route... seulement les pneus course que je mets ne sont pas adaptés !!!

 

Donc, je vais faire modifier mon Vortex + par mon vélociste ACK :

  • Pédalier SRAM Force 22 50/34 avec flasque protège plateau
  • Boîtier de pédalier SRAM Force BB30
  • Cassette 11-42 D PG-1130 SRAM
  • Dérailleur arrière SRAM Force 22
  • Manettes SRAM AERO plateaux à droite et vitesses à gauche

Vivement que je le récupère !

 

 

 

 

Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 16:27

Lors d'une visite au Zander, le médecin qui me suit pour mon AVC me demande si je suis d'accord pour rencontrer le président de France AVC 73 qui voudrait avoir des renseignement sur mon tricycle. 

 

Il me contacte, et nous nous donnons rendez-vous lors de l'AG de son association ou je présente mon cas, dit comment je m'en suis sorti, et répond aux nombreuses questions qui me sont posées. 

 

L'assemblée est étonnée de mon investissement, et le président me demande si je pourrais faire un article pour leur lettre trimestrielle qui sortira en mai. Pas de problème, à condition qu'il mette mon texte en forme, car je serai trop long pour leur lettre, si je veut décrire tout, de mon ACV jusqu'à maintenant !!! 

 

En même temps il contacte la vélo-station de Chambéry et me demande si leur responsable peut s'appuyer sur mon "expertise", car il veulent acheter des tricycle qui peuvent servir entre autre pour tout ceux qui on fait un  ACV ou tout problèmes d'équilibre.

 

Je rencontre le responsable et, je lui donne les renseignements que je considèrent comme importants, en lui disant surtout de prendre contact avec Céline à Villeurbanne, que je contacte par ailleurs.  

 

Enfin, le handicap s'élargi, Il n'y a plus que les les handicapés en fauteuil mais toutes les formes de handicap... et certaines peuvent être très lourdes...  Peut-être il faut y voir le résultat de l'émission télévisuelle journalière qui passait sur la 2...

 

En tous cas, je me vois "embarqué" dans une direction qui me plais et que j'avais défendue à l'époque de vélo droit:

le sport est un formidable moyen de passer outre le handicap

 

AVC et autres handicaps
Repost 0
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 15:15

Je crois que c'est Patrick qui a eu l'idée de faire une randonnée Aix les Bains/ Royan pour l'assemblée générale des Cyclos de Grésy/Aix 2015... Le projet a fait son chemin... Jean Claude m'en a parlé en aout... Je n'étais pas chaud car j'avais regardé le parcours supposé, et de traverser l'Auvergne, j'avais déjà fait...  

 

Par contre, la majorité des cyclos penchaient pour un parcours légèrement plus au nord...Alors là, ça m'allait!!! D'autant que pour les dates prévues, du 10 au 16 juin, j'avais largement le temps de m'entrainer... Alors là, j'ai dit banco!!! 

 

C'est pour ça que nous nous sommes vus en début décembre pour faire le point:

 

Nous seront 9, dont deux filles, à pédaler

Dorian sera le chauffeur accompagnateur.

Les étapes ont été validées

Je dois confirmer les hébergements

 Jean-Claude doit retenir les véhicules.  

 

Donc, plus de montées costauds, mais encore et toujours du tricycle !!!

Aix les Bains/Royan au mois de juin
Aix les Bains/Royan au mois de juin
Aix les Bains/Royan au mois de juin
Aix les Bains/Royan au mois de juin
Aix les Bains/Royan au mois de juin
Aix les Bains/Royan au mois de juin

En attendant, je vais peut être faire le tour du Cotentin début mai, en partant de Roz sur Couenon avec arrivée sur la plage d'Omaha Beach en trois jours, pour ne pas être pressé, et en longeant la mer au plus près...

Cela fera 380 km pour 3.300 m de dénivelée d'après STRAVA, mais s'est toujours exagéré en dénivelée.

 

Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 16:33

Ça y est, nous sommes le lundi 5 septembre... Il est 13 heure, et nous prenons la route pour notre première étape.

 

C'est à quelques kilomètres de Lure que la route commence à s'élever, et nous arrivons à Belfahy, un tout petit village de la Haute Saône, point de départ de ma randonnée.

 

L'auberge est sympa et le patron, avenant, me dit d'entreposer mon tricycle sous l'escalier qui monte aux chambres. Nous serons les seuls clients pour cette nuit, et il va nous faire une "poireaute", sorte de potée franc-comtoise... je ne vous dis que çà ! 

les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes

Mardi 6 septembre

 

Ça y est, c'est parti... quelques photos avec le patron de l'auberge, une petite descente, du plat pour passer Plancher les mines, et j'attaque la montée pour la Planche des Belles Filles... 

 

Et c'est dûr dûr !!! Heureusement que la montée ne fait que 6 kilomètre parce que j'oscille entre 9 et 13%... et les derniers 400 m sont à 22%... mais le paysage est très beau, je ne suis pas pressé... Et puis, je ne veux pas me mesurer à Froome, il aurait honte !!!

 

Ensuite c'est le Ballon de Servance, une petite route faite pour les "eaux et forêts" et pour les cyclistes... j'apprécie le calme... En haut du ballon, j'ai compté 5 voitures et tracteur pour une trentaine de cyclistes !!!

 

La descente pour Fresse est étroite, mais à partir de Château Lambert, on rejoint la route de Lure donc beaucoup plus large et passagère.  Heureusement que, dans la vallée il y a une piste cyclable !!!

 

Et je monte le Ballon d'Alsace, mais dernière difficulté de la journée, sur une route large et qui monte à 7% du début à la fin. Encore des paysages magnifiques, des voitures... un peu... des vélos... pas trop... mais des motos... énormément !!! Par contre, tout le monde roule prudemment, en appréciant le paysage.

 

Arrivé au ballon, je rejoins Joëlle pour prendre une bière, un bretzel et une tarte au myrtilles... tout ce à quoi j'avais pensé en montant ! 

 

La descente jusqu'à Sewen est un enchantement... beaucoup de lacets en contrebas du lac d'Alfred,  des maisons aux toits alsaciens et tout en couleurs, et pour finir, une piste cyclable à la place de la voie ferrée désaffectée...

 

J'arrive à Masevaux où Joëlle me rejoint pour notre deuxième arrêt... Et encore une fois, l'auberge est sympa !!!

les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes

Mercredi 7 septembre

 

Et c'est reparti pour une deuxième étape, tranquille...

 

Jusqu'à Bourbach le haut, peu d'intérêt, mais après, jusqu'au col du Hundsruck, on retrouve des paysages magnifiques avec, en haut du col, une stèle pour les troupes de choc... émouvant...

 

Une descente, une petite route forestière à droite, très endommagée mais je roule lentement, et j'arrive à Thann... 500 mètres avec les camions, mais ils sont prudents... ensuite 5 kilomètres, dont la plupart sur piste cyclable, et j'attaque la montée du Grand Ballon.

 

Des voitures, énormément de motos, quelques cyclistes... J'atteins le Vieil Armand et sa stèle... poignant... Puis une petit descente sur le col Amic où je rencontre une flopée de cyclistes qui se restaurent, et en avant pour la dernière montée...

 

De temps en temps, dans les virages, la route est en pavés, dûr dûr, et ça monte entre 7 et 9%... je sors de la forêt pour me retrouver dans les alpages. Et j'entends qu'on m'appelle... c'est Joëlle qui me fait signe qu'elle s'est arrêtée à une ferme-auberge sympa, et m'a gardé une place !!! 

 

Le cochon à été tué la veille, et il y a des tripes délicieuses !!! C'est à trois kilomètres du sommet mais je fais une longue pause car les 35 kilomètres restant ne sont plus difficiles.

 

Fini la forêt, maintenant je suis sur la route des crêtes, dans les alpages... Bien sûr, ce n'est pas plat, mais en forçant je reste sur le plateau intermédiaire... On se redonne rendez-vous dans 10 kilomètres, au Markstein, pour marger une crêpe et boire un café.

 

À partir du Hohneck, la route descend pour arriver à proximité du col de la Schlurt et, aprés quatre kilomètres, j'arrive au Chaume de Balveurche, point d'arrivée de la deuxième étape, au bout de nulle part. 

 

 

les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes

Jeudi 8 septembre

 

Je pars pour 8 kilomètres de descente sur une route extra, puis je longe les lacs de Longemer et Retounermer. La route est barrée pour débardage, mais on peut passer en vélo. C'est formidable, j'ai toute la route pour moi.

 

Je passe deux petits cols et je redescends en direction de la Bresse, pour remonter le col de Grosse Pierre et là, pendant 3 kilomètres je descends à 60/70 km/h comme la voiture à Joëlle...

 

Le lac de Gérardmer ne fait que 5 kilomètres et à plat, je le laisse donc rapidement derrière moi, tout comme Xomrupt Longemer, et je prends la petite route du Valtin.

 

7 kilomètres de montée pour laisser le Collet et le col de la Schlurt, et me voilà à nouveau sur la route des crêtes, quand même après 1200 m de dénivelée que j'ai passé sans m'en rendre compte.

 

Je voulais grignoter à la ferme-auberge du Gazon du Faing mais les clients m'on dit  qu'il y avait beaucoup trop d'attente, donc je continue jusqu'au col du Calvaire, et là je rejoins Joëlle qui finit de manger !!! Je prends donc une tarte aux myrtilles et une bière rousse de Lapoutroie, fameuse, et je reparts tranquille;

 

Il reste 4 petits cols et dix kilométres de descente que je fais prudemment mais quand même très vite, et j'arrive à l'auberge des Bagenelles pratiquement en même temps que Joëlle.

 

L'auberge est pleine de motards allemands, je les comprends, c'est de loin la meilleure auberge que l'on ai eue

les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes
les Vosges par les crêtes

Vendredi 9 septembre

 

Après un petit déjeuner copieux, je repars en direction de Liepvre avec un cycliste du coin qui me montre où passer. Ç'est très sympa...

 

Jusqu'au col d'Urbeis, je mouline tranquillement, puis je prends une petite route pour faire encore deux petits cols avant de monter les dix kilomètres du col de la Charbonnière où je rejoins Joëlle et où je mange.

 

La forêt du champs du feu et la  crête des myrtilles sont très belles et culminent entre 800 et 1000 m. Et on voit toujours des motards !!!

 

Je prends en direction du Mont Sainte Odile, de la forêt encore et toujours, peu de cyclistes à l'exception des VTT et de quelques vélos à assistance électrique.

 

Le couvent est au bout de la route, les touristes parlent à voix presque basse, peut-être en signe de  recueillement? Je ne veux pas laisser mon tricycle sans gardien, alors je redescends, mais sans entrain.

 

Encore quelque kilomètres, et se sera Ottrot... encore un voyage sublime (pour ceux qui aiment le vélo...), le dernier des massifs que je n'avais pas fait.  

Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 10:31
trois cent vingt six cols et montées mythiques!!!

 

et dire que j'ai fait tout ça depuis mon AVC...


Et j'en ai même montés certains, deux, voire trois ou quatre côtés différents, en vélo droit jusqu'en 2007 et dépuis cette époque, en tricycle.

 

Et bien ça y est: à la demande insistante de Papy Voland et avec l'aide de Nathalie, la secrétaire adjointe du club, je fait partie du très fermé Club des Cents Cols...

 

Nathalie à vérifié ma liste... en a supprimé certains... et rajouté d'autres !!! Car le réglement implique que "pour entrer au club, il faut avoir franchi à bicyclette - ou en tricycle - au moins cent cols différents, dont cinq cols de 2000 m ou plus, pour chaque centaine proposée"

 

Bien sûr, je l'ai largement fait, même si on doit enlever des sommets comme le Revard, le  Mont du Chat, le Ventoux ou la cime de la Bonette qui sont parmis les plus difficiles que j'ai montés !!!

 

ça me fait 311 cols et 15 montées remarquables grimpés au moins une fois

trois cent vingt six cols et montées mythiques!!!

FRANCE (287 cols et 13 sommets)

 

ALPES (111 cols et 9 montées remarquables)

 

47 cols moins de 1000 m et 3 montées remarquables= Col de Colletasse 129 m - Col de Bougnon 154 m - Col de Gratteloup 199 m - Col de Gratteloup 225 m - Golet du Tilleul 238m -Col de Suvières 251 m - Col du Canadel 269 m - Col du Perier 350 m - Col de Prémeyzel  383m -Col de Valdingarde 392 m - Col de Saint Saturnin 410 m- Col de Taillade 411 m - Le Tanneron 412 m (S) - Col de Babaou 414 m - Col du Suchet 416 m - Col de la Croix de Roclès 476 m  - Pic de l'Ours 492 m (S) - Col de la Crusille 573 m - Col de la Cochette 587 m -Col du Banchet 590m -Mont Vinaigre 614 m -  Col de Couz 626 m - Col de Bluffy 630 m - Col de Montessuit 630m - Col du Chat 638 m - Col du Goleron 684 m - Col des Echarmeaux 712 m - Col de la Chambotte 724 m -Col de L'orme 734 m - Col des Fosses 745m - Col de la Lattaz 754 m - Col des Esserieux 759m - Col de la Croix Millet 776 m - Col de Vences 781 m - Col du Mont Tournier 788 m - Col de Cessens 797 m - Pas de la Fosse 822 m - Col du Marais 837 m - Col de la Forclaz de Queige  874m - Col de la croix des 1000 martyrs 884m - Col de Leschaux 897 m - Col du Sapeney 897 m - Col du Fau 899 m - Col de Tamié 907 m - Col des Ayes 944 m - Col de l'Epine (74) 947 m -  Col du Frêne 950 m - Col de Marocaz 958 m - Col des Egaux 958 m  -Col du Perret 963 m - Col du Lautaret (non, pas le grand, l'autre) 984 m - Col de l'Epine (73) 987 m -

50 cols de 1000 à 2000 m et 5 montées remarquable = col du Clergeon 1025 m - Col de Portes 1025 m - Col du Barioz 1038 m - Col de la Croix Ladret 1046 m - Col de Luens 1054 m - Col de Marcieux 1065 m - Col de Macuègne 1068 m - Col de Cuvillat 1073 m - Col de Palaquit 1101 m - Col du Granier 1101 m - Col de Champ Laurent 1116 m - Col du Feu 1120 m -  Col des Prés 1135 m - Col du Cucheron 1139 m -Col de Léque 1149 m -  Col de la Forclaz de Montmin 1150 m - Col de la Croix de l'Homme Mort 1162 m - Col des Arces 1163 m - Col de la Cluse 1169 m - Col de Val Ferriere 1169 m - Col de Plaimpalais 1173 m - Col de la Croix Haute 1179 m - Col de la Clusaz 1184 m - Col du Grand Cucheron 1188 m -Col de l'Homme Mort 1212 m - Col de la Loge 1253 m - Col de Romme 1290 m - Col de la Croix de Bauzon 1308 m - Col de Porte 1326 m -col de l'Ange Gardien 1331 m - Col de Meyrand 1370 m - Passage du Croc 1413 m - Pas du Rebolion 1436 m - Col des Montets 1461 m - Col de la Croix-Fry  1467m - Col des Aravis 1486m - Golet du Taisson 1487 m - Mont du Chat 1504 m (S) - Golet de la Pierre 1508 m - Mont Revard 1537 m(S) - Col du Télegraphe 1566 m - Col du Méraillet 1605 m - Col de la Colombière 1613 m - Col du Mollard 1630 m-  Col des Saisies 1650m - Col de Ran Folly 1661 m- Le Semnoz Crêt de Chatillon 1699 m (S)-Col de Joux  Plane 1670 m - Col de la Joux Verte 1760 m -L'Alpe d'Huez 1815 m (S)- Cormet de Rosenlend 1907m - Col des Tempête 1910 m - Mont Ventoux 1920 m (S)- Col du Glandon 1924 m - Col de la Madeleine 2000 m -

12 cols plus de 2000 m et 1 montée remaquable = Col du Lautaret 2058 m - Col de la Croix de Fer 2058 m - Col de Vars 2109 m - Col du Petit Saint Bernard 2188m - Col de la Platrière  2223 m - Col de l'Isoard 2360 m - Collet de Plan Nicolas 2406 m -Col de Raspaillon (des Granges Communes) 2513 m -  Col de Restefond 2639 m - Col du Galibier 2646 m - Col de la Bonette 2715 m - Col de l'Iseran 2764 m - Cime de la Bonette 2802 m (S)-

 

BRETAGNE (2 cols

 

2 cols moins de 1000 m = Col du Menez Hom 211 m - Col de Trevezel 344 m

 

CORSE (16 cols et 1 montée remarquable

 

13 cols moins de 1000 m = Booca di a Torraccia 101 m -Bocca Bassa 122 m - Bocca Serria 146 m - Bocca di Forcolina 261 m -  Bocca a Croce 262 m - Bocca di Palmarella 408 m - Bocca di San Martino 436 m - Bocca San Bastiano 465 m - Bocca a Lavu 491 m - Bocca a Croce 513 m - Bocca d'Aja d Bastiano  638 m - Col de Saint Euscache 995 m -  Bocca San'Antone 996 m 

 

3 cols de 1000 m à 2000 m et 1 remarquarble = Col de la Vaccia 1193 m - Col de Verde 1289 m - Col de Sorba 1311 m - Haut Asco 1422 m (S)

 

JURA (14 cols

 

 8 cols moins de 1000 m Col de la Berche 803 m - Golet Brandon 880 m - Col du Cruchon 903 m - Col de la Lèbe 914 m - Col de la Cheminée 925 m -  Col du Ballon 929 m -Col de Pisseloup 968 m - Col du Sentier 979 m

 

6 cols de 1000 à 2000 m Col de Richemont 1036 m - Col de la Rochette 1112 m - Col de la Selle 1175 m - Col de la Biche 1310 m - Col de la Faucille 1320 m -Col du Grand Colombier 1531 m -

 

MASSIF CENTRAL (75 cols et 2 montées remarquables ) 

 

36 cols moins de 1000 m = Col de la Grange 231 m - Col de la Figeyrolle 275 m - Col de la Fare 336 m - Col des Taurier 411 m - Col de Brès 459 m - Col de la croix de Rocles 476 m - Col de Cabones 490 m - Col des Croix 599 m - Col du Serre 599 m - Col de Mayre 603 m - Col de Bès 611 m Col de la Tribale 612 m - Col de la Fontaye 619 m - Col de la Justice 679 m - Col de Tauzuc 688 m - Col de Chalencon 694 m Col du Frissonnet 702 m - Col de Peyrefiche 714 m - Col de Fontenelle 718 m - Col des Vieilles 782 m -Col des Pierres de Faux 793 m- Col du Benas 795 m - Col du Sarrasset 825 m - Col des Sagnes 828 m - Col du Pas 833 m- Col de l'Espinas 848 m - Col de la Fayolle 877 m - Col de Rochepaule 892 m - Col de l'Asclier 905 m -Col du Buisson 920 m - Pas de Mousset 940 m - Col du Pertuis 952 m - Col des Fourches 970 m - Col de la Nugère 994m - Col de Toutée 996 m - Col des Goules 997m -

 

39 cols de 1000 à 2000 m et 2 montées remarquables = Col des Grands 1009 m -Col de la Faye 1019 m - Col de Faux 1021m - Col de Chemintrand 1028 m - Col de Balance 1040 m - Col de la Dételée 1076 m - Col de Seyssat 1078 m - Col de Clavière 1088 m - Col de Lalouvecs 1092 m - Col du Gage 1098 m - Col de la Broue 1102 m - Col de la Moreno 1102 m - Col de Loubaresse 1114 m- Col de Freydaparet 1115 m - Col de Dansadoux 1130 m - Col de la Chaumoune 1155 m - Col des Limites 1160 m - Cap de Côte 1189m - Col des Pradeaux 1196 m - Col du Béz 1229 m - Col de Neronne 1242 m - Col des 4 chemins 1260 m - Col de la Chavade1261 m - Col du Minier 1264 m - Col de Guéry 1268 m - Col de Faubel 1285 m -Col de le Serreyrède 1299 m - Col de Montals 1305 m - Col de la Lusette 1351 m - Col de Meyrand 1370 m - Col de la Geneste 1372 m - Col du Cros de Boutazon 1378 m - Pas de la Croix 1380 m - Col du Béal 1390 m - Col de la Croix Morand 1401 m - Col du Gerbier de Joncs 1417 m -Col du Pendu 1435 m - Col de la Croix Saint Robert 1451 m - Puy de Dôme 1465 m -  Mont Aigoual 1567 m (S) - Puy Mary Pas de Peyrol 1588 m -

 

PYRÉNÉES (36 cols)  

16 cols moins de 1000 m col de St Ignace 166m - col de Pinodieta 176m - col de Villerouge 393m - col de la Tranchée 408m - col de Bedos 484m - col des Tougnets 558m -  col des Fourches 561m -  col del Teil 576m - col du Paradis 627m - col de la Babourade 654m - Col d'Urbens 744m -col d'Haritzcurutche 782m - col d'Haltza 782m - col du Four 823m  -Col de Seraillé 942m -  Col des Caugnous 947m-

 

19 cols de 1000 à 2000 m = col de Bouesou 1013m - col de Hourataté 1023m - col de Marie Blanque 1035m -col de Portet d'Aspet 1070m - col de Burdincurucheta 1134m - col de Suscousse 1218m - col de la Clin 1246m - Col de Port 1249m - col de Bagargiak 1237m - col d'Orgambidesca 1284m   col Héguichouria 1321m - -col de Menté 1346m - col de Labays 1351m - col de la Core 1395m - pas de Guilhers 1433m -  col de Soulor 1474m - la hourquette d'Ancisan 1564m - col de Peyresourde 1569m ​col d'Aubisque 1709m -

 

1 cols plus de 2000 m = col du Tourmalet 2130m

 
 
VOSGES (33 cols et 1 montée remaquable )
 
22 cols moins de 1000 m Col de Steige 537m - Col de la Salcée 588m - Col d’Urbeis 602m - Col Schirm 605m - Col de Fouchy 608m - Col de la Chevestraye 611m - Col Diebold-Scherrer 619m - Col des Croix 679m - Col de Kienberg 712m - Col de Hundsrucken 748m - Col du Hautde la Côte 799m - Col de Surceneux 810m - Col Amic 828m - Col de Herrenfluh 835m - Col des Bagenelles 903m -Col de Silberloch 906m - Col du Bonhomme 949m - Col des Feignes sous Vologne 954m - Col de Grosse Pierre 954m - Col de la Charbonnière 961m - Col du Louschbach 978m - Col de la Grande Basse 990m -
 
11 cols de 1000 à 2000 m et 1 montée remarquable= Col du Pré de Raves 1005m - La Planche des Belles Filles 1035m - Col du Champ du Feu 1077m - Le Collet 1110m - Col de la Schlucht 1139m - Col du Ballon de Servance 1152m - Col du Calvaire 1144m - Col du Ballon 1171m - Col de Hahnenbrunnen 1186m - Collet du Lac Vert 1225m - Col du Moorfeld 1197m - Col du Haag 1233m
 

 

 
trois cent vingt six cols et montées mythiques!!!

AUTRICHE (1 col)

 

1 col de plus 2000 m= Großglockner Fuscher Törl 2404 m

 
trois cent vingt six cols et montées mythiques!!!

ITALIE (21 cols et 1 montée remarquable)

  

3 cols moins de 1000 m = Passo de la Incisa 822 m - Forcella di Pale Barzanna 841 m -  Passo di Gobbera 968 m

  

10 cols de 1000 à 2000 m et 1 montée remarquable = Piancavallo 1267 m (S) - Forcella de Aurine 1299 m - Paso di Cereda 1369 m - Passo di Pramadiccio 1431 m - Campo Carlo Magno 1682 m - Alpe di Pampeago 1740 m - Passo di Costalunga 1745 m - Passo di Lavaze 1805 m - Passo di Campolongo 1875 m - Passo San Pellegrino 1918 m - Passo di Rolle 1970 m - 

 

8 cols plus de 2000 m = Passo di Erbe 2004 m - Passo di Valles 2033 m- Colle di Sestriere 2035 m - Passo di Fedaia 2067 m - Passo di Gardena 2121 m - Passo Pordoi 2239 m - Passo di Sella 2244 m - Passo delle Stelvio 2760 m -

 
trois cent vingt six cols et montées mythiques!!!

SAN MARINO (1 montée remarquable)

 

1 montée remarquable moins de 1000 m  = Monte Titano 749 m (S)

 
trois cent vingt six cols et montées mythiques!!!

SUISSE (2 col)

 

1 col de 1000 à 2000 m = Col de la Forclaz 1527 m

 

1 col de plus 2000 m= Col du Grand Saint Bernard 2469 m 

Repost 0
Published by poppy - dans cols et sommets
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 12:42

Pour mes 70 ans, j'aimerais bien faire encore un défi en vélo ...

 

 les Vosges par la route des crêtes

 

Première étape: Belfahy/Masevaux avec la Planches des Belles Filles, le ballon de Servance, et le ballon d'Alsace.

Trois cols et 1 sommet pour 83 km et 1859 m de dénivelée

 

 

Projet pour mes 70 ans

Deuxième étape: Masevaux/Xonrupt-Longemer par le Grand Ballon et la route des crêtes

 

Dix cols pour 76km et 1851 m de dénivelée

 
86.321km
Altitude min.
355m
Altitude max.
1333m
Dénivelé Tot. +
2041m
Dénivelé Tot. -
-1780m
 
Projet pour mes 70 ans

Troisième étape: Xonrupt-Longemer/Ste Marie aux Mines par les lacsla route de crêtes et le Bonhomme

 

Treize cols pour 88 km et 1634 m de dénivelée

Projet pour mes 70 ans

Quatrième étape: Ste Marie aux Mines/Ottrot par la route des myrtilles et le Mont Ste Odile

 

Sept cols et un sommet pour 75 km et 1472 m de dénivelée

Projet pour mes 70 ans

soit 33 cols (dont un monté 2 fois) et 2 sommets !!!!

 

Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 09:24

Qu'elle n'a pas été ma surprise quand j'ai reçu le bouquin de préparation à l'Ardéchoise 2016

l'Ardéchoise...25ème édition

Les cyclos de l'Avenir Bizanos m'encourageant à Loubaresse!!! Il faut dire que j'ai fait le parcours, tantôt devant, tantôt derrière, mais jamais bien loin d'eux...

Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 16:31

5 h le 8 septembre

 

 

Le minibus, préparé la veille, nous emmène via la Suisse et l'Allemagne, c'est long mais la bonne humeur est au rendez-vous.

 

Arrivée à 16h30 à Schäding... et si toute les villes et les gasthofs sont sur le même modèle, nous allons nous régaler !!!

 

Tour de ville, photos, apéritif, repas (ah, quand on ne possède pas la langue...) mais tout le monde se met en quatre pour nous...

 

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

9 septembre

 

Départ 8h30 en direction de Passau... et là, surprise, la piste cyclable est en travaux !!! Qu'importe, nous prenons la route et nous découvrons la vieille ville au bord du Danube...

 

Nous nous croyons revenu au 17 ième siècle... un vrai petit bijou on nous passons 1h30 et ça ne suffit pas !!!

 

Nous reprenons la piste cyclable, large et entretenue, mais le crochet par Marbach peut être évité... 3 km de montée à 10% pour ne rien voir...

 

Nous arrivons à Au pour prendre le "traversier". Tout est prévu pour les cyclistes et en moins de temps qui faut pour dire, nous voilà sur la rive sud. 

 

La piste cyclable longe vraiment le Danube. On voit d'ailleurs un barrage et une écluse géante !!!

Et nous arrivons à Aschach à notre gasthof.

 

Joëlle à eu quelques difficultés pour trouver, mais elle est arrivée peu de temps avant nous... 

 

Douche, repas avec une surprise offerte par la patronne, un gâteau hyper léger dont la recette viens de Salzbourg, un vrai délice !!!

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

10 septembre

 

Départ à 9h...  nous sommes au milieu des champs sur une petite route, sur la rive nord. Très peu de voitures... Nous traversons Feldkirchen (l'église des champs) et arrivons  à Ottensheim  ou nous longeons le Danube, puis dans la banlieue de Linz... que nous mettons pas loin d'une heure à traverser !!! 

 

Sur la rive sud, nous voyons des usines, des raffinerie encore des usines... alors que sur la rive nord il n'y a que des cyclistes !!! D'ailleurs l'un d'entre eux nous sert de guide pour aller à Mauthausen... mais, heureusement, la visite prends trop longtemps et nous repartons vers Grein. ou nous retrouvons Éliane et Joëlle pour un vrais repas.

 

Nous reprenons le "traversier" pour nous retrouver sur la rive sud car l'autre rive n'a pas de piste cyclable. Nous passons Ybbs et son musée des vélos et, à proximité de Diedersdorf ... je crève d'une des roues avant de mon tricycle !!! La poisse car le pneu est foutu

 

Par bonheur, Jean a un bout de pneu pour faire la jonction, et nous réparons !!! Ouf ... et ça roule !!!

 

Nous arrivons à Pöchlarn et traversons le pont et sa descente magique (que nous remonterons le lendemain) et nous arrivons à notre gastof à Erberdorf ou nous pouvons réparer et manger... entre autre un fameux plat qui s'appelle "poppy"... çà ne s'invente pas !!!

 

 

 

 

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

11 septembre

 

Pendant la nuit, mon pneu droit s'est dégonflé... Gérard me le répare et, pendant que je vais chercher une pompe, Jean qui n'a rien vu, re-démonte la chambre et cherche une pointe fictive !!! Quand même, on démarre à 8h45, par l'ascenseur à vélos que nous avons pris hier ...

 

Passé Melck, sa célèbre abbaye bénédictine et tout les bateaux qui "débennent" leurs cargaison de touristes, on est enfin tranquille... 

 

Joëlle nous double pendant qu'on monte à proximité du chateau de Schönbühel... les paysages sont magnifiques mais on se demande s'il ne va pas y avoir du brouillard ou de la pluie... Et puis le soleil apparaît timidement ! Ouf...

 

On traverse la Wachau, le verger de l'Autriche au milieu des vignes, pommiers ou abricotiers... et on se fait redoubler par Joëlle qui nous apporte des pêches et des prunes qu'elle à eue dans une exploitation.

 

À partir de Mautern jusqu'à Tulln, le paysage est plus quelconque, d'ailleurs c'est très peu construit... Et à Tulln, après des hésitation sur le parcour, on s'arrête pour manger sur le marché.

 

On arrive enfin à Klotesneurburg, un pays tout en longueur dans la banlieue de Vienne. Et après des demandes à des passants, des tours et demi-tours, nous arrivons enfin à notre hôtel !!!

 

Fin de notre périple sur le Danube. On range les vélos, on monte se prendre une douche et déguster un bon repas !!!

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

12 septembre

 

Nous partons en minibus à  9h, direction Salzburg on nous arrivons vers midi.

 

Repas au café Mozart, visite de la vieille ville... c'est beau, par contre il y a beaucoup trop de touristes...

 

On repart à 17h pour arriver à Fusch à 19h à notre dernier gasthof, le "Bärenwirt"

 

Nous prenons nos chambres, allons ranger les vélos... après le repas il faudra aller vite nous coucher car demain ce sera le grand jour: la montée du Großglockner, le plus haut col autrichien...

 

La patronne nous fait une agréable surprise; comme je remplis la fiche d'hôtel, elle voit que s'est aujourd'hui mon anniversaire, et elle nous offre le digestif ... Prosit !!! 

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

13 septembre

 

Le grand jour... départs échelonné ---> Poppy à 8h30, Michèle 9h, Gérard 9h15 et Jean 9h30...

 

Ça monte doucement pendants les premiers kilomètres, mais très vite, la pente s'accentue... Il y a encore très peu de voitures et de motos.

 

Arrivé au péage, pour les engins motorisés, c'est un pente à 12% quasi continue et, pendant de brefs instants on arrive même à des 16/18% !!!

 

Il y a de plus en plus de motos, deux ou trois fois plus que de voitures ! Je double des cyclistes, en vélo ou poussant leur machine, mais me fait doubler par des jeunes ! à des "Guten Tag" je réponds "Bonjour", mais dans la bonne humeur... celle qui caractérise tout les grimpeurs de cols hors normes...

 

Je passe le bistrot-souvenir... il n'y a plus beaucoup d'arbres et je vois Michèle dans mon rétroviseur qui pédale à son rythme... elle me double et je ne fait pas d'effort pour la suivre car je ne sait pas ce qui m'attends.

 

Le vent se lève, d'abord doucement, puis de plus en plus fort avec des rafales de 70 à 80 km/h, Gérard me rejoint et me dépasse en me disant que si ça continue il sera obligé d'abandonner... c'est vrai que les rafales sont beaucoup plus handicapantes pour les vélos droits... d'ailleurs je double des cyclistes arrêtés et qui se cachent derrières des rochers !

 

Les femmes me doublent en me disant que je vais m'envoler ! Et soudain mon drapeau se casse... ça ne m'étais jamais arrivé et je suis sûr que les rafales sont à plus de 80 km/h, la vitesse maximale à laquelle je vais en descente ...

 

Après avoir mis les morceaux de mon drapeau dans mon coupe vent, je repars... mais qu'est ce que c'est dur... je ne pourrai pas aller jusqu'en haut... et pour cause : j'ai fait 500 m avec le frein bloqué !!!

 

La trois derniers kilomètres sont une galère, mais je vois le sommet et Gérard va à ma rencontre pour les 200 m qui me séparent de l'arrivée, en plus je ne suis pas le dernier car Jean arrive aussi!!!

 

Photos... vélos dans le minibus, sauf mon tricycle... car si je suis monté, je veux faire la descente!!! 

 

Dans les plus violentes rafales je m'écarte de 10 cm mais je vais à la vitesse des motos et des voitures... soudain je vois passer mon bidon porte outils, arraché par une rafale, et qui s'en va à toute allure  !!! Tant pis...

 

Je m'arrête au bistro-souvenir en attendant le minibus. Il n'y a plus beaucoup de vent en forêt. Tout le monde me rejoins et nous dégustons un bon chocolat pendant que nos femmes font des achats...

 

Et je repart, tranquille, pour notre gasthof ou nous allons fêter notre ascension avec une bière maxi, comme celles qu'on sert en Autriche!!!

 

C'est fini, nous avons eu du beau temps, quelques gouttes de pluie, du vent à décorner les boeufs... mais nous avons été soudés... et... peut-être l'an prochain...

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 08:33

voici l'article qui est parru dans notre blog http://cyclosgresy.eklablog.com/

" Lorsqu’en novembre,  Jean Claude a proposé cette activité dans le programme 2015 du Club, 20 cyclos ont tout de suite répondu  OUI et se sont inscrits, certains pour la 1ère fois et d’autres pour revivre un grand moment de cyclotourisme.

Il est vrai que le parcours retenu «  les Gorges », en 4 étapes,  avec 481 km et une trentaine de cols pour un cumul de presque 9000 mètres de dénivelé, avait de quoi chatouiller les mollets et susciter l’intérêt.

- ARDECHOISE  2015 - 1

Mais les aléas de la vie réservent, hélas, de biens tristes contretemps et 4 cyclos ont dû déclarer forfait avant même de commencer. Ce n’est certainement que partie remise et rendez-vous est pris pour une prochaine édition.

 Les mois ont passé puis les semaines puis le jour du départ est, enfin, arrivé et tout ce petit monde  s’est retrouvé à Annonay dans le centre GOLA, pour une veillée d’armes en attente du D-Day.

Le voyage fut un peu chaotique entre les trombes d’eau sur la route, le bouchon à Tain l’Hermitage et les recherches de la route d’accès au centre , bref une façon pratique et sympathique de nous préparer, mentalement, aux difficultés à venir.

Bon, disons que l’hébergement tenait plus de la colonie que du Club Med et après un repas dont le côté goûteux et festif faisait un peu défaut, nous avons regagné nos « chambrées »

- ARDECHOISE  2015 - 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais nous n’étions pas là pour nous prélasser et les boitiers lumineux «  sortie de secours » nous ont bien éclairés et ont permis aux insomniaques de se lever dans la nuit sans avoir à sortir leur frontale….

 

Un premier petit dej’ pris – déjà – aux aurores et en route pour St Félicien où nous laisserons les voitures et retrouverons Jean Claude et Nicole qui y ont passé la nuit dans leur camping car.

- ARDECHOISE  2015 - 1

La veille, nous avions anticipé la dépose des bagages et accompli toutes les formalités d’enregistrement, ce qui nous a permis de passer vers 8 heures sous le portique de départ.

- ARDECHOISE  2015 - 1

1er test des badges de contrôle.

 

1 er jour :  St Félicien – Gluiras ,  111 km ( environ) et 1960  m de dénivelé

 

Parmi toutes les infos données par les organisateurs aux plus de 15000 participants à cette fête du vélo, il en est une qui s’est avérée importante et que j’avais en permanence sur moi, le road-book du parcours avec les km et les altitudes. Ceci nous permettait de suivre notre progression et d’en estimer les difficultés mais nous nous sommes vite aperçus que certains passages avaient étés « oubliés » et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés accrochés à nos pédales dans une pente à 20 %....  ah quelle surprise, il va y en avoir d’autres comme ça ??  la suite nous le dira…

C’est donc après une vingtaine de km plutôt faciles que nous avons dû passer ce casse pattes avant d’arriver à Colombier le Vieux

Un premier accueil très festif à Deyras où les habitants rivalisent d’imagination pour nous encourager et nous offrir l’hospitalité.

- ARDECHOISE  2015 - 1

Puis un autre à St Barthélémy le Plain pour réaliser la seule photo de groupe de ces 4 jours, il manque  cependant 2 cyclos sur cette photo, Michel et Poppy,  et j’en suis vraiment désolé pour eux

 

- ARDECHOISE  2015 - 1

 

Tous les villages traversés sont décorés d’objets ou de motifs colorés en jaune et violet et ce n’est pas un hasard, le jaune symbolise les fleurs des genêts tapissant les flancs des collines et le violet, les myrtilles  jonchant les sous-bois. Deux éléments emblématiques de l’Ardèche avec la châtaigne, la charcuterie , la lavande  etc  etc  ..

 Nous reprenons la route tracée par une main avide de dénivelé où les cols succèdent aux descentes dans un cycle quasi perpétuel… Col de Mayres, Col du Serre, Col de la Justice autant de découvertes de l’ Ardèche touristique. Un arrêt à Vernoux en Vivarais où un trio musical nous motive pour la montée au col de Chalençon

- ARDECHOISE  2015 - 1

Depuis le village, la vue est dégagée et nous plongeons vers le pont de Jonac enjambant l’Eyrieux. ( là, en bas dans le fond ) 

- ARDECHOISE  2015 - 1

A partir de Beauvène, une longue montée de 16 km et plus de 500 m de dénivelé nous mène au col de la Faye ( 1019 m ) où nous sommes accueillis, en musique, par des Tyroliennes en costume traditionnel, tiens je croyais que nous étions en Ardèche !! 

- ARDECHOISE  2015 - 1

- ARDECHOISE  2015 - 1

Nous faisons une halte casse-croûte bien méritée et filons vers St Albon d’Ardèche où un autre point de ravitaillement est organisé . Nous faisons la pause café pour nous réchauffer au soleil car au col il ne faisait vraiment pas chaud.

- ARDECHOISE  2015 - 1

- ARDECHOISE  2015 - 1

C’est ici que nous quittons le parcours officiel pour rejoindre la camping l’Ardéchois à environ 8 km. Nous y retrouvons nos bagages et nous installons dans les bungalows mis à notre disposition.

 Les « rapidos » sont déjà arrivés et profitent de la piscine ou de la terrasse de ce camping tenu par des Hollandais fort aimables. 

 

- ARDECHOISE  2015 - 1

2ème Jour , GLUIRAS -  RUOMS,  145 km   2100 m de dénivelé

 

Les Hollandais sont des lève-tôt ….donc ….nous aussi , sauf que le petit dej’ se prend dehors en terrasse,  à 6 h 30 du matin, inutile de dire que certains avaient la tête dans le ….guidon et dans ces conditions, le café refroidit très vite alors on ne traine pas..

- ARDECHOISE 2015 - 2

Les bagages doivent être déposés pour 7 h 30  et bien nous serons prêts avant eux et à 7 h 12 tout le monde est en selle.

- ARDECHOISE 2015 - 2

 

Destination  St Pierreville pour retrouver le parcours de la 2ème étape. Ça commence par une belle route le long du Gluiras puis le col de Tauzuc à 5% maxi, juste de quoi se mettre en jambes.

A partir de Tauzuc, la route se glisse tout au long des méandres du relief et durant une vingtaine de km, nous pouvons mesurer la solitude des habitants de cette région d’Ardèche où les déplacements ne se comptent pas en km mais en heures pour aller d’un village à un autre. La vue est sauvage et splendide depuis cette route en balcon qui nous mène à St Julien du Gua.

- ARDECHOISE 2015 - 2

Mais les habitants, rompus à cette âpreté, ne perdent pas leur sens de l’humour et ils nous racontent l’histoire peu banale de la découverte de la machine à planter le riz (plante très bien adaptée à la région….)

 

La sortie de St Julien est un peu pentue et après 7 km nous arrivons au col de la Fayolle  

- ARDECHOISE 2015 - 2

 C’est ici que nous rencontrons une trentaine de cyclos du club Avenir Bizanos Cyclos (Pyrénnées ) qui nous accueillent en chantant, ah c’est sympa le vélo !

Nous continuons sur une large route, bien ventée, ce qui nous change des petites routes quasi désertes du début de journée.  Une bonne signalisation ( comme sur tous les parcours ) nous indique un changement de direction et nous descendons vers Pourchère par une route étroite et très sinueuse. Et c’est là que nous retrouvons le groupe cyclos de Bizanos dont tous les membres se sont arrêtés pour attendre la fin de la réparation d’une banale crevaison de l’un des leurs, une belle leçon de solidarité qui déclenche une vive « discussion » au sein de notre petit groupe et nous oblige à constater que nous avons beaucoup de progrès à faire en ce domaine . Dont acte.

Vient ensuite Privas que nous traversons rapidement, sans doute pour nous sortir des nuisances de cette ville importante. Il y avait pourtant de jolies marchandes....

- ARDECHOISE 2015 - 2

 

A Privas , nous contactons Poppy, parti à 6 heures ce matin ( sans déjeuner ) et nous le retrouverons quelques km plus loin. Nous aurons l’occasion de nous enthousiasmer sur sa performance.

La montée au col du Benas ( 795 m ) est longue de 11 km et le vent nous pousse ou nous ralentit selon les virages. Un ravito rapide au col et nous repartons car le vent n’est pas chaud. Poppy nous a rejoint et il nous fait une démonstration de descente ultra rapide jusqu’à Sceautres, impressionnant !

 

Nous ne pouvons pas faire cette randonnée sans parler un peu de certains lieux ou villages traversés et Sceautres est un endroit particulier car dominé par un NECK….c’est quoi ? et bien c’est du basalte et  le Neck de Sceautres  est consécutif à une importante érosion quaternaire qui a dégagé des pitons basaltiques correspondant à d'anciennes cheminées volcaniques que l'on nomme necks ; cest ici le cas mais aussi à Saint-Vincent-de-Barrès ou  à la Roche-Chérie près de Saint-Pons. Celui-ci est le plus haut d’Europe avec 133 mètres.

( merci internet pour toutes ces infos- ARDECHOISE 2015 - 2 )

- ARDECHOISE 2015 - 2

Et l’ambiance était très festive !!

 

Nous ne nous sommes pas laissés tentés par les folles nuits Sceautriennes et avons repris nos vélos en direction d’Alba la Romaine, des champs de lavande et du col de la Fare ( 336 m )

- ARDECHOISE 2015 - 2

 

- ARDECHOISE 2015 - 2

Sur le road book qui ne nous quitte pas, le prochain village se nomme  Gras et après un bon coup de   c…l   pour y arriver, nous y entrons par un étroit passage voûté ouvrant sur la place du village. L’un de nos "rapidos" est arrivé tellement vite qu’il n’a pas pu négocier le virage et s’est bien frotté contre les pierres. Ah ces jeunes !!

 La place est décorée de ballons et de fleurs aux couleurs jaune et violet, des hauts parleurs diffusent une allègre musique et des dizaines d’enfants des écoles accueillent chaque cyclo avec des bravos et une OLA..nous sommes tous très étonnés de voir tant d’enthousiasme déployé pour saluer et encourager les participants. Un buffet très bien garni nous attend et nous nous régalons avec les plats préparés par les habitants et offerts gracieusement, merci messieurs dames !

 

- ARDECHOISE 2015 - 2

Et c’est ici que notre ami Poppy va vivre une intense émotion car son arrivée en vélo à 3 roues ne peut pas passer inaperçue au milieu de tous ces simples 2 roues. 

Ne pouvant pas se glisser dans les ruelles étroites, il fut détourné et arriva par la rue principale sous les acclamations des enfants et des autres cyclos présents. Il nous a avoué ensuite, avoir pleuré d’émotion devant tant de ferveur. Bravo Poppy.

 

- ARDECHOISE 2015 - 2

- ARDECHOISE 2015 - 2

C’est à regrets que nous quittons ce sympathique village dont c’était la première participation en tant que village étape, félicitations.

 

Nous filons en direction d’un des points forts de cette randonnée, les Gorges de l’Ardèche et la célèbre arche de pierre de Vallon pont d’Arc.  Arrêt obligatoire pour contempler cette merveille de la nature qui attire de très nombreux touristes.

 

- ARDECHOISE 2015 - 2

- ARDECHOISE 2015 - 2

 

A Vallon, le groupe des « rapidos » profite d’un ravitaillement pour faire connaissance avec des dames dont le costume parait fort « ancien », voire néolithique !!

 - ARDECHOISE 2015 - 2

Nous atteignons ici le point le plus au sud et le plus bas ( 105 mètres) du parcours et remontons maintenant vers Ruoms, prochaine ville étape, où nous serons hébergés au camping les Paillotes mais avant cela, nous devons passer un test d’aptitude à la pratique du vélo dont la FFCT devrait s’inspirer…

 

- ARDECHOISE 2015 - 2

La chaleur est bien présente dans cette Ardèche du sud et la piscine du camping n’a pas tardé à se remplir de quelques cyclos, sans doute pour une séance d’ aqua-biking !!  Par contre la paella servie à 20 h 45 et les mobile homes 1* ne nous ont pas laissé un très bon souvenir. Mais il faut savoir s’adapter et rester positifs !

 

3 ème jour, RUOMS – COUCOURON,  145 km,  3150  m  de dénivelé

 

La veille, en attendant que la paella finisse de cuire, nous avons eu largement le temps de réfléchir à l’organisation de cette 3 ème étape. Une majorité s’est dégagée en faveur d’un départ aux aurores pour éviter de rouler sous la chaleur qui semblait vouloir s’installer. Mais il y avait un hic ! le Thénardier du camping s’est refusé à nous servir le petit dej’ avant 7 h 30  (alors que sur nos papiers il était prévu à 7 heures) ce qui ne nous permettait pas de partir avant 8 heures…et bien nous avons contourné l’obstacle en partant à 6 h 30 sans le petit déjeuner…. Incroyable non ? j’avoue que cette décision me fut difficile à accepter. En fait, seuls les « rapidos » sont restés et ont largement profité du buffet qui leur a été servi mais ils roulent tellement fort qu’ils ont très vite récupéré leur décalage horaire. C’est  pas juste !!

- ARDECHOISE 2015 - 3

Nous avons roulé 10 km avant de trouver le premier ravito à Uzer mais il était tellement tôt que les bénévoles n’avaient pas encore installé toutes leurs victuailles, pas grave nous mangerons plus loin. Par contre, ils avaient décoré leur stand d’images et de dessins de chouette dont ils œuvrent pour la sauvegarde et la réimplantation

- ARDECHOISE 2015 - 3

Pour arriver à Balazuc, il faut passer une belle bosse bien pentue… le ventre quasi vide !  nous longeons la rivière par une route en encorbellement et arrivons en vue de Balazuc où les habitants ont largement décoré le pont menant au village.

 

- ARDECHOISE 2015 - 3

- ARDECHOISE 2015 - 3

Nouvelle halte ravito à St Maurice d’Ardèche et les estomacs commencent à se remplir de calories dont nous allons bien vite avoir besoin car la montée au col de la Figeyrolle ( 275 m ) s’annonce « pire que l’Alpe d’Huez » si l’on en croit les écriteaux bordant la route. 

 

 

- ARDECHOISE 2015 - 3

Effectivement, elle est bien montante mais faut quand  même  pas exagérer ! au sommet nous trouvons un nouveau  ravito tenu par des « romains » et nous sommes filmés par le reporter officiel de l’Ardéchoise.

 Si mes infos sont exactes, c’est dans la descente de ce col que Jean Louis nous a fait une «  Thouminade » ; on connaissait déjà la « Massonade »….mais là il s’agit plutôt d’un dérapage sur gravillon suivi d’une glissade et d’un contact assez sévère avec le bitume, résultat : un genou enflé comme un melon et du sang partout. Ceci s’est passé dans le groupe des « rapidos  bis » et les infos sur cet accident n’ont pas beaucoup filtré. Toujours est il qu’il a fallu trouver une pharmacie pour procéder aux premiers secours.  Notre courageux  s’est remis en selle et a continué le parcours, un vrai ardéchois !!

 

Passage à Vogué et son centre de vacances bien connu des cyclos et nouvel arrêt à St Sernin où nous attend une véritable station spatiale avec une fusée prête à partir et, surtout, des cosmonautes aux tenues très originales.  Louis les a beaucoup appréciées.

 

- ARDECHOISE 2015 - 3

 

Les villages se succèdent toujours dans l’ambiance de fête qui caractérise cette longue randonnée. Nous arrivons à IChassiers, un des points de contrôles répartis sur le parcours et il ne faut pas le « zapper » sinon les km ne sont pas pris en compte

- ARDECHOISE 2015 - 3

 

3 mannequins aux effigies de G. MISTLER, créateur de l’Ardéchoise, B. VALLET  le parrain et R. MARCHAND le doyen  accueillent tous les cyclos de passage. Les villageois ont encore fait preuve d’imagination pour l’animation

- ARDECHOISE 2015 - 3

sans doute une annexe de  DECATHLON  ou   ACK  ...

 

- ARDECHOISE 2015 - 3

 Guy a trouvé vélo à son pied avec cette bicyclette du facteur

 

 

A  Largentière, nous traversons la cité médiévale et passons au pied de l’imposant château

- ARDECHOISE 2015 - 3

 

avant de monter au col de Rocles (476 m ) avec un arrêt à Joannas où un stand de massage est prêt à soulager nos douleurs…mais les volontaires se font rares

 

- ARDECHOISE 2015 - 3

Une courte descente et à partir de Salindres, nous attaquons les 22 km menant au col de Meyrand ( 1370 m ) ; c’est long comme une montée du Revard mais ça monte régulièrement à 5% de moyenne, il faut être patient ou, comme les « rapidos » monter à bloc et nous dépasser à presque 20 km/h,  des fadas je vous dis !!

Oui parce que ces Messieurs, partis bien après nous et le ventre plein, ont roulé un train d’enfer, mais ils  ne nous ont rattrapé qu’au km 80,  sans blague qu’est ce qu’ils croyaient !!

- ARDECHOISE 2015 - 3

Nicole  donne du fil à retordre à ces Messieurs, là  derrière, au loin...

- ARDECHOISE 2015 - 3

et comme dis Louis :" laisse  venir"  ce qui, en langage cyclo, signifie que c'est le sommet du col qui vient à toi et pas le contraire....

Ah mais le vélo aide à la réflexion...

- ARDECHOISE 2015 - 3

 

 courte halte à LoubarèseGuy procède à quelques étirements

Nous passons le col de Loubarèse ( 1142 m ) et dans la foulée, atteignons le col de Meyrand (1370 m )

- ARDECHOISE 2015 - 3

pas question de faire une photo de groupe, ils sont déjà tous en route pour le col suivant...

- ARDECHOISE 2015 - 3

- ARDECHOISE 2015 - 3

le col du pendu, point sommital de nos 4 jours de vélo.

 

Dans la descente, une enseigne nous invite à faire halte pour le repas ( il serait temps ! ) mais il y a foule et la demie heure d’attente annoncée nous incite à chercher ailleurs notre pitance.

Il faudra arriver au col de la Chavade ( 1266 m ) pour trouver à manger un "sandwich jambon-sans beurre-ni cornichon", que nous attendrons presque ½ heure…. Comme quoi !!!

 Cet arrêt sera l’occasion de retrouver nos amis les « rapidos bis » avec Jean Louis qui continue à pédaler malgré sa blessure ainsi que Gilles, parti pour un parcours sur 3 jours mais qui s’est un peu égaré la veille et a dû trouver un hébergement de fortune non prévu par l’organisation. Hélas pour lui ( et pour le challenge des Club ), il a loupé le contrôle de Planzolles et ses km ne seront pas pris en compte. Dommage !

 

Après cette halte, Jean, Pierre et Jean Louis ( les rapidos bis ) décident de rejoindre l’hébergement de Coucouron par le chemin le plus court afin de trouver un médecin ou une pharmacie pour Jean Louis.

Quant à nous, les randonneurs, nous poursuivons le parcours par le col de Boutazon ( 1378 m ) jusqu’à St Cirques en Montagne puis le col du Gage ( 1098 m et des pentes à + de 10 % ) qui nous permet d’atteindre le lac d’ Issarlès

- ARDECHOISE 2015 - 3

C’est ici que nous quittons le tracé officiel pour rejoindre le camping de Coucouron, lieu de notre hébergement. Un crochet de 11 km pratiquement tout en montée, sympa en fin de journée après plus de 130 bornes au compteur.

 Tout le monde est arrivé et Jean Louis a trouvé une pharmacie mais le genou est bien esquinté, va-t-il pouvoir repartir demain ?

 Un sympathique apéro est offert aux cyclos de l’Ardéchoise par la Municipalité et nous ne nous faisons pas prier pour déguster les produits locaux, solides et liquides….avec modération ??

- ARDECHOISE 2015 - 3

 Le repas est vite avalé et chacun s’installe pour une nuit réparatrice car demain il y a encore du dénivelé…

- ARDECHOISE 2015 - 3

4 ème jour, COUCOURON – St FELICIEN,  125 km,  2050  m de dénivelé

 

Au matin de cette dernière journée, les préparatifs vont bon train et le petit dej’ est très vite avalé au point que tout le monde est en selle vers 7 h 15, sauf Poppy qui a décidé de partir très en avance, sans déjeuner.

 Coucouron est à 1160 mètres d’altitude et ce matin il y fait un peu frais…ce qui explique les manchettes et les coupe vent. La chaleur annoncée se fait attendre...

- ARDECHOISE 2015 - 4

 

- ARDECHOISE 2015 - 4

Jean Louis prend le départ mais la douleur est encore présente et son genou est bien enflé, aujourd’hui il pourra rouler avec les encouragements de Josette qui a décidé de rejoindre les « rapidos bis »,  l’occasion m’est ainsi donnée de féliciter nos deux féminines qui ont démontré toute leur capacité à réaliser cette randonnée ( ce dont je ne doutais pas un instant ).

 

Le départ est une longue descente jusqu’à Issarlès puis nous montons au Béage par une belle route nous offrant une vue bien dégagée sur les montagnes environnantes.

- ARDECHOISE 2015 - 4

 

Nous passons le col des 4 chemins ( 1260 m ) et faisons halte à Ste Eulalie, où une équipe de cosmonautes nous sert une soupe bien chaude et Pierre se voit déjà dans les étoiles….

- ARDECHOISE 2015 - 4

- ARDECHOISE 2015 - 4

 

- ARDECHOISE 2015 - 4

 

Une grande carte de tous les parcours est dressée et nous permet de mieux visualiser notre périple.

ah,  quel  beau  couple !!

- ARDECHOISE 2015 - 4

 Le prochain col est le Mont Gerbier de Jonc, source officielle de la Loire, à 1417 mètres. Nous le passons sans grosse difficulté même avec du 8 %, à croire que la fatigue ne nous a pas encore atteint en ce dernier jour de vélo !

 - ARDECHOISE 2015 - 4 

- ARDECHOISE 2015 - 4

 

- ARDECHOISE 2015 - 4

c'est de ce gros tas de caillou que nait le plus long fleuve de France...

 

Une longue descente nous mène à St Martial et son joli plan d’eau puis Arcens, St Martin de Valamas, St Julien Boutières, autant de noms qui font partie de l’histoire de l’Ardéchoise.

 

- ARDECHOISE 2015 - 4

Arcens est envahi par les vélos.

- ARDECHOISE 2015 - 4

au moins, ils ne rentreront pas  bredouilles, ils ont trouvé un lapin..

 

Les cyclos sont de plus en plus nombreux car les circuits se rejoignent pour la partie finale et la route est interdite aux voitures entre St Julien et St Agrève, une sage précaution pour éviter les accidents.

 

- ARDECHOISE 2015 - 4

- ARDECHOISE 2015 - 4

Le ravito de St Agrève est une immense cantine en plein air avec podium et danse Country

 

Passage au col de Clavière ( 1088 m ) puis celui de Freydaparet ( 1115 m ) avant de grimper à Rochepaule ( 900 m )

- ARDECHOISE 2015 - 4

Et là, la progression devient de plus en plus difficile au milieu des centaines de cyclos qui convergent tous vers l’ultime ascension, le col de Lalouvesc à 1092 m.

 

Cela ressemble à un pèlerinage car certains montent au ralenti, d’autres poussent leur vélo car il n’est pas question d’abandonner si près du but. 

Nous sommes dépassés par quelques «  bolides »  qui cherchent à faire un chrono mais la grande majorité profite au maximum du plaisir d’être là, pouvoir dire «  je l’ai fait ».

D’autant que tout au long de la dernière montée, les cyclos sont encouragés par des orchestres improvisés ou simplement une chanteuse d’opéra qui exerce ses talents, sans musique, toute seule au bord de la route ; respect Messieurs Dames pour votre implication dans la réussite de cet évènement.

- ARDECHOISE 2015 - 4

Au sommet de Lalouvesc, il reste encore 25 km de descente vers St Félicien, 25 km de joie et de félicité…..vers la ligne d’arrivée.

 - ARDECHOISE 2015 - 4

ça bouchonne un peu à l'arrivée..

 

Un plateau repas bien garni nous attend et nous le dégustons tranquillement au soleil.

 - ARDECHOISE 2015 - 4

Il nous restera quelques formalités à accomplir pour rendre le badge, récupérer nos bagages, retrouver les voitures et rentrer chez nous, la tête pleine de souvenirs et, quand même, les jambes un peu lourdes.

 

4 jours de vélo dans une ambiance sportive avec , forcément, quelques aléas, mais pour ma part une expérience réussie et j’encourage vivement toutes celles et ceux qui le peuvent à participer à cet évènement. Les parcours sont magnifiques et variés, l’organisation est bien rodée, l’accueil dans les villages est extraordinaire de gentillesse et de bonne volonté.

 

A ce récit, j’associerai Patrick qui a fait l’Ardéchoise verte « Valloire » de 162 km et 2500 m de dénivelé en 1 jour et Gilles  déjà cité plus haut.

 

Une mention spéciale à Poppy qui nous a démontré sa ténacité et son endurance et tous nos remerciements à Jean Claude pour nous avoir proposé cette randonnée cyclotouriste à laquelle il n’a, hélas, pas pu participer."

 

VIVE LE VELO ET VIVE L’ARDECHOISE

 

André,

juillet 2015.

Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article

Présentation

  • : cyclodingos
  • cyclodingos
  • : le tricycle couché d'un cyclo (handicapé) de Grésy sur Aix, et quelques aventures d'une équipe de copains ...
  • Contact

Mark Twain

je ne savais pas que c'était impossible ....alors, je l'ai fait !

Pages