Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 17:31

5 h le 8 septembre

 

 

Le minibus, préparé la veille, nous emmène via la Suisse et l'Allemagne, c'est long mais la bonne humeur est au rendez-vous.

 

Arrivée à 16h30 à Schäding... et si toute les villes et les gasthofs sont sur le même modèle, nous allons nous régaler !!!

 

Tour de ville, photos, apéritif, repas (ah, quand on ne possède pas la langue...) mais tout le monde se met en quatre pour nous...

 

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

9 septembre

 

Départ 8h30 en direction de Passau... et là, surprise, la piste cyclable est en travaux !!! Qu'importe, nous prenons la route et nous découvrons la vieille ville au bord du Danube...

 

Nous nous croyons revenu au 17 ième siècle... un vrai petit bijou on nous passons 1h30 et ça ne suffit pas !!!

 

Nous reprenons la piste cyclable, large et entretenue, mais le crochet par Marbach peut être évité... 3 km de montée à 10% pour ne rien voir...

 

Nous arrivons à Au pour prendre le "traversier". Tout est prévu pour les cyclistes et en moins de temps qui faut pour dire, nous voilà sur la rive sud. 

 

La piste cyclable longe vraiment le Danube. On voit d'ailleurs un barrage et une écluse géante !!!

Et nous arrivons à Aschach à notre gasthof.

 

Joëlle à eu quelques difficultés pour trouver, mais elle est arrivée peu de temps avant nous... 

 

Douche, repas avec une surprise offerte par la patronne, un gâteau hyper léger dont la recette viens de Salzbourg, un vrai délice !!!

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

10 septembre

 

Départ à 9h...  nous sommes au milieu des champs sur une petite route, sur la rive nord. Très peu de voitures... Nous traversons Feldkirchen (l'église des champs) et arrivons  à Ottensheim  ou nous longeons le Danube, puis dans la banlieue de Linz... que nous mettons pas loin d'une heure à traverser !!! 

 

Sur la rive sud, nous voyons des usines, des raffinerie encore des usines... alors que sur la rive nord il n'y a que des cyclistes !!! D'ailleurs l'un d'entre eux nous sert de guide pour aller à Mauthausen... mais, heureusement, la visite prends trop longtemps et nous repartons vers Grein. ou nous retrouvons Éliane et Joëlle pour un vrais repas.

 

Nous reprenons le "traversier" pour nous retrouver sur la rive sud car l'autre rive n'a pas de piste cyclable. Nous passons Ybbs et son musée des vélos et, à proximité de Diedersdorf ... je crève d'une des roues avant de mon tricycle !!! La poisse car le pneu est foutu

 

Par bonheur, Jean a un bout de pneu pour faire la jonction, et nous réparons !!! Ouf ... et ça roule !!!

 

Nous arrivons à Pöchlarn et traversons le pont et sa descente magique (que nous remonterons le lendemain) et nous arrivons à notre gastof à Erberdorf ou nous pouvons réparer et manger... entre autre un fameux plat qui s'appelle "poppy"... çà ne s'invente pas !!!

 

 

 

 

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

11 septembre

 

Pendant la nuit, mon pneu droit s'est dégonflé... Gérard me le répare et, pendant que je vais chercher une pompe, Jean qui n'a rien vu, re-démonte la chambre et cherche une pointe fictive !!! Quand même, on démarre à 8h45, par l'ascenseur à vélos que nous avons pris hier ...

 

Passé Melck, sa célèbre abbaye bénédictine et tout les bateaux qui "débennent" leurs cargaison de touristes, on est enfin tranquille... 

 

Joëlle nous double pendant qu'on monte à proximité du chateau de Schönbühel... les paysages sont magnifiques mais on se demande s'il ne va pas y avoir du brouillard ou de la pluie... Et puis le soleil apparaît timidement ! Ouf...

 

On traverse la Wachau, le verger de l'Autriche au milieu des vignes, pommiers ou abricotiers... et on se fait redoubler par Joëlle qui nous apporte des pêches et des prunes qu'elle à eue dans une exploitation.

 

À partir de Mautern jusqu'à Tulln, le paysage est plus quelconque, d'ailleurs c'est très peu construit... Et à Tulln, après des hésitation sur le parcour, on s'arrête pour manger sur le marché.

 

On arrive enfin à Klotesneurburg, un pays tout en longueur dans la banlieue de Vienne. Et après des demandes à des passants, des tours et demi-tours, nous arrivons enfin à notre hôtel !!!

 

Fin de notre périple sur le Danube. On range les vélos, on monte se prendre une douche et déguster un bon repas !!!

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

12 septembre

 

Nous partons en minibus à  9h, direction Salzburg on nous arrivons vers midi.

 

Repas au café Mozart, visite de la vieille ville... c'est beau, par contre il y a beaucoup trop de touristes...

 

On repart à 17h pour arriver à Fusch à 19h à notre dernier gasthof, le "Bärenwirt"

 

Nous prenons nos chambres, allons ranger les vélos... après le repas il faudra aller vite nous coucher car demain ce sera le grand jour: la montée du Großglockner, le plus haut col autrichien...

 

La patronne nous fait une agréable surprise; comme je remplis la fiche d'hôtel, elle voit que s'est aujourd'hui mon anniversaire, et elle nous offre le digestif ... Prosit !!! 

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

13 septembre

 

Le grand jour... départs échelonné ---> Poppy à 8h30, Michèle 9h, Gérard 9h15 et Jean 9h30...

 

Ça monte doucement pendants les premiers kilomètres, mais très vite, la pente s'accentue... Il y a encore très peu de voitures et de motos.

 

Arrivé au péage, pour les engins motorisés, c'est un pente à 12% quasi continue et, pendant de brefs instants on arrive même à des 16/18% !!!

 

Il y a de plus en plus de motos, deux ou trois fois plus que de voitures ! Je double des cyclistes, en vélo ou poussant leur machine, mais me fait doubler par des jeunes ! à des "Guten Tag" je réponds "Bonjour", mais dans la bonne humeur... celle qui caractérise tout les grimpeurs de cols hors normes...

 

Je passe le bistrot-souvenir... il n'y a plus beaucoup d'arbres et je vois Michèle dans mon rétroviseur qui pédale à son rythme... elle me double et je ne fait pas d'effort pour la suivre car je ne sait pas ce qui m'attends.

 

Le vent se lève, d'abord doucement, puis de plus en plus fort avec des rafales de 70 à 80 km/h, Gérard me rejoint et me dépasse en me disant que si ça continue il sera obligé d'abandonner... c'est vrai que les rafales sont beaucoup plus handicapantes pour les vélos droits... d'ailleurs je double des cyclistes arrêtés et qui se cachent derrières des rochers !

 

Les femmes me doublent en me disant que je vais m'envoler ! Et soudain mon drapeau se casse... ça ne m'étais jamais arrivé et je suis sûr que les rafales sont à plus de 80 km/h, la vitesse maximale à laquelle je vais en descente ...

 

Après avoir mis les morceaux de mon drapeau dans mon coupe vent, je repars... mais qu'est ce que c'est dur... je ne pourrai pas aller jusqu'en haut... et pour cause : j'ai fait 500 m avec le frein bloqué !!!

 

La trois derniers kilomètres sont une galère, mais je vois le sommet et Gérard va à ma rencontre pour les 200 m qui me séparent de l'arrivée, en plus je ne suis pas le dernier car Jean arrive aussi!!!

 

Photos... vélos dans le minibus, sauf mon tricycle... car si je suis monté, je veux faire la descente!!! 

 

Dans les plus violentes rafales je m'écarte de 10 cm mais je vais à la vitesse des motos et des voitures... soudain je vois passer mon bidon porte outils, arraché par une rafale, et qui s'en va à toute allure  !!! Tant pis...

 

Je m'arrête au bistro-souvenir en attendant le minibus. Il n'y a plus beaucoup de vent en forêt. Tout le monde me rejoins et nous dégustons un bon chocolat pendant que nos femmes font des achats...

 

Et je repart, tranquille, pour notre gasthof ou nous allons fêter notre ascension avec une bière maxi, comme celles qu'on sert en Autriche!!!

 

C'est fini, nous avons eu du beau temps, quelques gouttes de pluie, du vent à décorner les boeufs... mais nous avons été soudés... et... peut-être l'an prochain...

le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner
le Danube autrichien et le Großglockner

Partager cet article

Repost 0
Published by poppy - dans Ice Vortex +
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cyclodingos
  • cyclodingos
  • : le tricycle couché d'un cyclo (handicapé) de Grésy sur Aix, et quelques aventures d'une équipe de copains ...
  • Contact

Mark Twain

je ne savais pas que c'était impossible ....alors, je l'ai fait !

Pages