Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 22:17

21 juin...Aix les Bains/Col des Écharmeaux

Et bien oui, le matin du départ est arrivé !!! Et ils sont tous là à commencer par les voisins, Joëlle et Eliane, et les cyclos qui m'accompagnerons un bout de chemin: HenriGérard et Marcel.

Eliane me remet, en grande pompe, un fanion préparé par les cyclos de Grésy !!! Il ne faudra pas que je les déçoivent !!! Quelques photos, et c'est parti par le beau temps!!! 

En haut de la côte de Saint Inn, il y a Raymonde qui m'encourage de même que Maucice, notre plus vieux cyclo et toujours bon pieds bon oeil, en haut de la côte de Chindrieux.

On a le vent de face puis, à partir de Culoz, de travers droit, mais comme je suis couché je le ressent beaucoup moins que les cyclos qui m'accompagnent.

A Virieu le Grand, Henri, notre président, fait demi tour. Ça lui fera quand même 100 km quand il sera rentré !!! Alors, je le salue et je lui dit un grand merci...

On continue à trois, Tenay, Ambérieu, une petite côte de 2 km, et enfin Chalamont ou nous cherchons un restaurant, mais comme c'est la fête des pères... nous nous rabattons sur une boulangerie ou nous pouvons manger sur un banc !!!

Gérard et Marcel retournent à Aix après une matinée de route commune à 20 km/h... inutile de dire que ça m'a fait vraiment plaisir... je part en direction de Villard les Dombes, mais je suis rappelé par Gérard: j'ai failli perdre mon drapeau!!! Heureusement qu'il me l'a ramassé !!!


Je galère un peu pour aller à Saint Trivier sur Moignans car il y a des travaux, et j'arrive à Belleville en pleine fête de la musique !!!  Je suis, évidemment, détourné par le boulevard de ceinture ou je trouve l'entrée de la piste cyclable qui m'emmène jusqu'à Beaujeu.

C'est fou ce que les cyclistes de dimanche sont étonné de voir un vélo couché !!! En tous cas, ils ne manquent pas de m'encourager !!! 

Il n'y a plus qu'à monter pour faire le col de Écharmeaux que j'atteins avec une moyenne correcte de 18,3 km/h, pour une distance de 173 km, et Joëlle m'attends à l'unique hôtel !!!

Je range mon Speed dans une espèce de grange attenante à notre hôtel, douche, massage des pieds, coups de téléphone pour me demander comment la première étape s'est passée, pour me souhaiter une excellente fête des pères, repas très sympa à l'auberge des tilleuls... et repos !!! 

22 juin... Col des Écharmeaux/Bannegon

Je ne mets pas de réveil, mais je suis en tenue de vélo à 7 h 30 pour le petit déjeuner très copieux... un vrai petit déjeuner de cycliste !!! Photos sur le rond-point et en avant pour la super descente du col qui m'amène jusqu'à Chauffailles sans donner un seul coup de pédale et encore avec le beau temps!!!

Mais à la sortie, aie aie aie, ça remonte... et je n'ai pas fait chauffer les jambes !!! Tant pis, je n'ai qu'à m'en prendre à moi-même !!!

Je passe Châteauneuf avec son petit cimetière ancien, Saint Julien de Jonzy et Marcigny ou le marché bat son plein et ou j'étonne avec mon vélo couché...

Joëlle me rejoins à Bourg le Comte, je croise des vélos qui m'échangent des bonjours avant Neuilly en Donjon , puis Saint Didier en Donjon, Monetay sur Loire, des villages sans grand intérêt,  du moins pour ce que j'en ai vu...

Joëlle s'est arrêtée pour me demander si je veux manger... bien sûr... elle me dit qu'il y a un restaurant à Saligny sur Roudon... Et en avant pour le repas unique, et très bon !!!

Quand je repart, il me faut faire une démonstration à deux gars des ponts et chaussées qui regardent mon Speed avec intérêt.

De Dompierre sur Bresbe à  Chevagnes, des longues lignes droites légèrements bosselés, peu de voitures, et pourtant je suis sur une route plus importante !!! 

Aux environs de Gennetines je croise un cycliste qui fait demi tour et me rejoins. Il viens de faire l'Ardéchoise en  trois jour !!! Il m'accompagne un bout de chemin et avant Trévol il reprends sur Moulin.

Mon GPS galère un peu aux environs de Villeneuve sur Allier, mais rien de grave, à part les camions sur 1 km: dur, dur...

Ensuite je passe par Bagneux, le forêt des prieurs de Bagnolet, magnifique... de Couzon à Lucis-Levy de grande lignes droites pas mal bosselées et des jeunes qui m'encouragent... ils peuvent... car mon GPS, tour à tour m'envoie dans une ferme désaffectée au bout d'un long chemin un l'herbe pousse au milieu de la route... me dit de faire demi-tour, et de refaire demi-tour... bref, je suis obligé de le reprogrammer pour arriver au moulin de Chaméron à 20 h !!!

Je mets mon Speed avec d'autres vélos, douche rapide, petit massage des pieds, et un repas divin accompagné d'un Ménetou Salon rouge... je ne vous dit que ça !!! 

Enfin, j'ai fait du 18 km/h de moyenne pour 182 km de distance... inutile de dire ce que j'ai perdu comme temps et combien de kilomètres ajouté avec mon GPS... mais la patronne du restaurant me dis que c'était fréquent de voir les gens tourner et virer, même avec un GPS !!!

23 juin... Bannegon/Amboise

 Encore le beau temps, ça devient une habitude !!!

Après un petit déjeuner copieux, c'est reparti, il est 8 h 30... D'abords Thaumier par des petites route, ensuite Dun du Auron par des grandes lignes droites avec pas mal de bosses, et là mon GPS m'envoie sur Chateauneuf sur Cher... re grandes lignes droite avec très peu de voitures, mais une vingtaines de kilomètres en plus !!! Décidément, le GPS est tout, sauf efficace, aux abords de Bourges !!!

Par contre, jusqu'à Saint Florent sur Cher c'est un vrai bonheur: des petites routes qui serpentent, des tracteurs, des bois, des petites parcelles de foin déjà moissonné et en rouleaux dans les champs... Et pour finir l'hôtel de ville dans un ravissant petit château !!!

J'achète à manger dans une boulangerie et Joëlle me rejoins, mais elle n'a pas encore faim, et elle continue...

Je traverse une forêt avant Plou, et j'arrive à Reuilly, ou Joëlle m'avais dit qu'elle mangeait au bord de l'eau, à la guinguette... mais elle est déjà repartie... tant pis.

Une côte pour repartir, pas très longue, mais très pentue !!! Puis Saint Pierre des Jars, Nohant en Gracay, Sainte Outrille, un vent à décorner les boeufs (heureument il n'y en à pas), et à faire envoler mon drapeau (hélas, j'en avait un...). Et une route très granuleuse jusqu'à Meusnes, et pourtant elles vient d'être refaite... bref une partie du périple à oublier !!! Pas étonnant que je n'ait pas rencontré un seul vélo...

Par contre, la route pour Saint Aignan est correcte, avec des paysages variés et j'ai même trouvé de quoi me refaire un fanion... alors, que demande le peuple ?

Je longe le Cher jusqu'à Pouiilé et je le traverse à Thésée par un petit pont en fer magnifique.

Ca y est je suis sur la rive nord. Vineuil, Bourré et les maisons troglodytes, les vieilles rues de Montrichard, une côte, la dernière, une forêt avec une route à vomir: des trous qui recouvrent l'ancien bitume... Bref il est temps que j'arrive à Amboise, terme de ma troisième étape on je rejoins Joëlle devant le château.

Quand même, j'ai fait du 19 km/h de moyenne pour 186 km !!! Dans le garage de l'hôtel,Joëlle me refait un fanion, je prends une douche, re massage des pieds, on va au restaurant et je m'endors !!!

24 juin... Amboise/L'Huisserie

Le petit déjeuner était servis à 8 h, mais 1/4 d'heure avant, on pouvait déjà le prendre, ce que j'ai fait !!!

Et toujours le beau temps pour attaquer la côte de Nazelle Negron, après c'est le bonheur: champs de blés, petites routes un rien tortueuses, villages proprets... On passe Reugny, Monnaie, Beaumont la Ronce, Neuvy le Roi ou je m'arrête dans une boulangerie...c'est la France agricole telle que je la voyais quand j'était petit... Les gens sont charmants a l'image de leur région...

Il y a des travaux à Dissay, donc je décide de passer par la Bruére sur Loir, Vaas  et Aubigné Racan... manque de chance le route d'Aubigné est coupée et je suis obligé de passer par Mayet mais ça ne me fera pas faire beaucoup de kilomètre en plus... 

Une belle route jusqu'à Pontvallain et Mancigné, et à la sortie je vois un lac ou je m'arrête pour manger une part de flan aux cerises.... 

Une grande forêt entoure la Fontaine Saint Martin, avec des bûcherons qui débardent du bois sur la route... comme je ne suis pas pressé, j'attends. Enfin, j'arrive à Malicorne pour refaire le plein d'eau, et boire 2 perrier !!!

La route qui mène à Parcé est tranquile, mais à partir de là, même s'il y a une bande à peu près cyclable, il y a beaucoup trop de voitures pour aller jusqu'à Sablé, que j'atteinds quand même et sans dommages. 

Je passe la Sarthe, un petit port, le centre ville, une côte, et de nouveau la campagne. C'est surprenant comme les gens sont polis, curieux, enthousiastes devant mon Speed...

Je passe les Agets et je me retrouve sur une route plus importante, mais avec très peu de circulation jusqu'à Grez. Ensuite c'est la Mayenne profonde avec une ou deux voitures jusqu'à Ruilly-Froid-Fonds, et là je retrouve une route que j'ai déjà faite en passant par Viliers-Charlemagne et Houssais.

Je téléphone à Georges pour lui dire que je serai chez lui dans 3/4 d'heures, mais je ne me souvenais plus qu'il y avait autant de côtes !!!

A l'entrée de l'Huisserie, je croise un peloton de cyclistes qui m'encouragent, mais je n'en ai plus besoin: je suis arrivé !!!

J'ai fait du 17,2 km/h de moyenne pour un parcours de 196 km; alors vite sous la douche, petit massage aux pieds, et un peu de Bonneteau pour fêter ça !!!

25 juin... l'Huisserie/Saint Brieuc

Cette fois, je suis sûr d'y arriver... je me lève à 6 h 30, je me lave (vite fait), je prends mon petit déjeuner seul, car tout le monde dort, et en avant pour la dernière étape !!!

Je quitte l'Huisserie pour aller à Montigné le Brilland, ce n'est pas ce que j'avais prévu, mais les routes sont superbes, avec des descentes super et des montées costauds, puis Ahuilé pour arrivé à la Maison Neuve

Un peu de route passagère, mais rien à voir avec ce que l'on trouve en Savoie, et je pique à droite direction de le Pertre par une petite route tranquille, mais avec la première grande côte de la jounée, évidemment suivie d'une descente mémorable ou j'atteints les 60 km/h sans forcer !!!

Ensuite Argentré du Plessis ou je quitte la route que je m'était fixée pour aller à Vitré, mais par la D88 qui n'est pas fréquentée du tout... Tiens, je passe à côté du château de Mme de Sévigné... Madame me laisse indiférent, mais le château est magnifique...

Je passe à l'intérieur de Vitré et encore un château, décidemment la Bretagne recèle des beautés cachées... et en sortant, je tombe sur un trikiste qui à son vélo depuis une semaine !!! C'est en Perfomer, et il essaie de l'apprivoiser. Inutile de dire qu'on à discuté, tant et si bien que j'ai oublié de lui demandé son nom et encore plus, de le photografier !!!

Tant pis, je roule sur Châteaubourg, puis Servon et Acigné ou je fait une pause casse-croute en discutant avec un cyclo parisien importé!!!

Quand je repart, il est midi et je ne vais pas tellement rencontrer de voitures aux abords de Rennes. Je fait le tour par Thorigné Fouillard et Betton... effectivement, il y a peu de circulation...

Gevésé, puis la Chapelle Chaussée, quel drôle de nom... et je m'arrête recharger mon camelback, et prendre deux perrier. En avant pour la Bretagne profonde ou je passe par Miniac, Plouane, Le Val, autant de lieu que je ne connaissais pas, pour arriver à Ivigniac la Tour la bien nommée.

A Megrit, l'orage est là, j'essuie deux ou trois gouttes, mais rien de bien méchant, par contre la route est mouillée jusqu'à Jugon les Lacs, belle petite ville dont le centre historique est en fin de travaux...

Hélas à partir de Saint Igneuc je suis les fleches croyant que c'est une piste cyclable, et je me retrouve sur une deux fois deux voies qui sert de piste cyclable!!! Adieux les petit villages, d'autant que la traversée de Lamballe est toujours sur piste, mais tout sauf cyclable: le revètement en sans doute fait pour les VTT, mais pas les vélos de route!!! Et pour clore le tout, je me réembarque sur une piste soit disant cyclable jusqu'a Saint René !!! 

Tant pis pour moi, mais je vais me faire la côte d'Iffiniac à 10 km/h car je sais qu'en haut il n'y aura plus que Langueux avant d'arriver à Saint Brieuc.

Quelle n'est pas ma suprise  de voir Dédé, Annick et Joëlle qui m'encouragent à la moitié de la côte!!! Je passe devant eux aussi vite que mes jambes le permettent pour m'arrèter à Langueux. Bises, discutions et direction la côte de Gouedic, qui pour le coup est une descente...

C'est fini...après avoir fait, tranquilement, du 16 km/h de moyenne pour 193 km...

    

Au total j'ai fait 930 km avec une moyenne, somme toute acceptable, de 17,7 km/h !!!

 

Alors, j'ai bien mérité d'aller voir les championnats de france de vélo sur route qui se déroulent, évidemment, à ... Saint Brieuc !!!


 

Partager cet article

Repost 0
Published by poppy - dans catrike speed
commenter cet article

commentaires

Ubr 22/07/2009 00:26

Merci Poopy pour la passion que vous nous partagez.BRAVO.Il existe vraiment des gens formidables. 

Présentation

  • : cyclodingos
  • cyclodingos
  • : le tricycle couché d'un cyclo (handicapé) de Grésy sur Aix, et quelques aventures d'une équipe de copains ...
  • Contact

Mark Twain

je ne savais pas que c'était impossible ....alors, je l'ai fait !

Pages