Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 23:00

2O aout, préparation au départ

Nous avons rendez-vous à 19 h pour confier nos sacs aux deux chauffeurs: Robert qui aura son véhicule personnel, et Gérard un petit camion loué. 

Tout le monde est là et Gérard nous fait la surprise d'arriver un master décoré aux couleur du club !!!

Un grand merci pour cette initiative...des bonjours de tous les côtés...

On est 29 fondus du vélo à ce retrouver, alors on forme les groupes: évidemment ceux qui vont très vite, puis ceux qui veulent regarder le paysage et moi qui forme seul le troisième groupe, celui qui part une heure avant tout le monde pour ne pas arriver le dernier... mais presque !!!

Donc, demain je ne serai pas sur la photo du Dauphiné, mais à peu près à Cusy, quand le départ sera donné... 

 
21 aout, Grésy sur Aix/les Houches

A 7 h, je passe devant le local du club et je prends la direction du col de Leschaux, le seul qu'on passe aujourd'hui.

Je me fait photographier en haut du col, et j'entreprends la descente pour rejoindre la piste cyclable qui va d'Annecy à Ugine en prenant l'ancien parcourt de la voie férée.

A la sortie de l'unique tunnel, j'ai la surprise de voir Robert qui me filme... le premier groupe ne doit pas être loin !!!

Effectivement, je n'ai pas fait 5 km que je les voit dans mon rétro !!! Un rapide bonjour, on se chambre de part et d'autre, je fait 1 ou 2 km avec eux... et on ce retrouvera à l'arrivée !!!

A Ugine, je quitte la piste cyclable pour monter les gorges de l'Arly... mais tient, je vois arriver Philippe que je croyais avec le groupe des bons... il m'avoue s'être tromper de parcours, avoir attendu en vain, et se dépêché pour rattraper son groupe !!!

Et petit à petit, je vois le second groupe qui me rattrape, bien sûr, c'est assez étalé, et j'ai même le temps d'en photographier en conduisant mon tricycle...
comme ça... mais plus souvent, comme ça 
car les gorges montent entre 7 et 9%... et si je vais à peu près comme le deuxième groupe sur le plat et dans les descentes, je vais 1/3 de moins qu'eux dans les montées, et il y en aura !!!

Pause casse croûte à Flumet, un peu courte pour moi, mais il faut que je reparte avant les cyclos de mon groupe... quand même, un bon point pour moi, je suis arrivé à la pause avant les 3 dernier et le camion d'assistance.

Je continue à monter, mais avec un pourcentage moindre que dans les gorges, jusqu'à Praz sur Arly puis Megéve ou la route et complètement à proscrire sur le côté droit: bouches d'égout avec un décalage de 10 cm, voitures à moitié à cheval sur la route... bref... un petit Paris !!!

Et en avant pour le grande descente en direction de Saint Gervais puis Chedde ou je suis mon GPS... jusqu'à la route des Soudans qui est vraiment dure dure!!! Mais quel bonheur que la route de Servoz à flan de montagne...Puis la route de Vaudagne, en lacet (et dégueu...). Je prends des photos... et  du Mont Blanc !!!

Et, après avoir rencontré Dédé qui venait chercher les derniers en haut de la bosse, je fait les 4 km de descente, les Houches, l'hôtel Saint Antoine (enfin), une douche, massage des pieds, coup de téléphone à Joëlle, 2 bierres (les bienvenues), un repas bien mérité, et... au lit !!! Parce qu'on a quand même fait 123 km et 2719 m de dénivelée !!!
 
22 août, les Houches/Aoste

6 h 45 !!! C'est le petit matin, mais comme l'hôtel ne sert les petit déjeuner qu' 8 h... je part avec les lumières...

Les Bossons, Chamonix, les Praz... pas un bistrot d'ouvert sur ma route !!! Enfin, à Argentière, je trouve une boulangerie et un café, il était temps, parce que la route commence à monter !!!

Après un solide petit déjeuner, je reparts pour en finir avec le premier col de la journée... des lacets, une côte... tiens, je vois la voiture de Robert dans mon rétro... et j'atteins le col des Montets sans qu'aucun des cyclos ne m'ait rattrapé. 


Je demande à un anglais de me photographier, et je repars... quand Philippe, tel un boulet de canon, arrive à ma hauteur !!! Salut, commentaire sur la montée, rendez-vous est pris à Aoste !!!

La descente jusqu'au Chatelard en passant par Vallorcine, la frontière... et ça remonte... et je voit une partie du groupe des costauds me rattraper... et me dépasser !!!

La route est belle, malheureusement il y a des nuages, mais qu'importe... Le deuxième groupe des (moins) costauds me rejoignent avant Trent, reste à ma hauteur, puis... s'en vont après les plaisanteries d'usage !!! Un petit village contre le côté droit de la montagne, sans doute le Peuty, le camion d'assistance me double et Gérard me photographie dans une épingle... bien sûr, les premiers du second groupe sont là !!!

On monte tranquille, Michèle veut finir le col de la Forclaz avec moi, mais je lui dit qu'on se retrouvera en haut car la côte est de plus en plus dure. Colline me passe et j'accélère pour finir devant Sylvie... une photos prise par Jean...dans les nuages!!!
 

La descente est époustouflante jusqu'à Martigny... j'atteins même les 79,5 km/h !!! Pas une voiture ne me double... Les motos me font des signes, pouce levé... des stands dans les virages proposent des abricots du Valais... mais je n'ai pas le temps de m'arrêter... une épingle au milieu des vignes... hélas, c'est fini... la montée du col suivant ne sera pas de la tarte !!!

Et j'attaque le col le plus élevé par une pente petite, petite. Mais qu'est ce qu'il y a comme motos, voitures, cars et camions !!!

Je passe Bovernier, un petit faux plat, les cyclos pointent à l'horizon, puis Sembrache, des villes sans grand intérêts, et je laisse la route de Bagnes sur la gauche... ça monte un peu plus et la route est très encaissée... Gérard est là pour m'indiquer Orsières car on va casser la croûte là, et en plus il a acheté des abricots du Valais (très chers, mais très bons)...

Repas tiré des sacs... c'est bien de s'arrêter !!! Mais il faut déjà que je reparte tandis que les cyclos vont prendre un café...

Effectivement, ils ne tarde pas à me dépasser, et à Rive Haute je vois Violette, la dernière, qui a déjà 500 m d'avance sur moi !!!

Je passe Liddes, puis une casquette pare avalanche que j'évite sur la droite, Bourg Saint Pierre... et, oh surprise... j'entre dans 6 km de route couverte...

C'est là que commence mes frayeurs... je monte a 6/7 km/h... je suis obligé de m'arrêter deux fois pour cause de travaux, et quand je redémarre, même si je vais le plus vite possible, la file inverse a démarré avant que je soit en sécurité... je pense à chaque instant "et si je crève" parce qu'il n'y a pas de place pour réparer... et, pire, si je crève de la roue arrière... avec seulement une main, j'en est pour 1/2 h au jour, alors sous la route couverte... 

Par bonheur, rien ne s'est produit !!! Je suis à nouveau à l'air libre !!! Tans pis si ça monte encore, le paysage est magnifique... je m'arrête pour m'alimenter... incroyable... je suis à 2469 mètres, au col du Grand Saint Bernard !!!
  
Vite, Gérard prends quelques photos, me rempli mon camelback, et me dit de ne pas forcer pour la descente.

La descente ... un vrai bonheur !!! Passé la douane, je me colle entre deux voitures et j'y reste jusqu'à Gignod !!! Après, je navigue entre 40 et 50 km/h, alors les voitures me doublent !!!

Gérard m'à rejoins et c'est ensemble que nous entrons à Aoste, terme de notre seconde étape... l'hôtel Bus est dans la vieille ville, très facile à trouver, surtout quand on a, comme moi, la voiture-balai pour vous ouvrir la route !!! Et je ne serai pas le dernier, puisque Marcel et Momo arrivent 1/4 d'heure après moi !!!

Coup de téléphone à Joëlle, douche, massage des pieds, repas, et on sort prendre une glace bien méritée, car on a quand même fait 3002 mètres de dénivelée aujourd'hui !!!

23 Aout, Aoste/Beaufort

Aujourd'hui Gérard à permuté avec Michel pour la conduite du camion.

Réveil à 6 h, petit déjeuner à 7 h 15 et départ à 7 h 30... tout le monde dort à Aoste, par contre je n'aurai qu'une demi heure d'avance par rapport aux autres cyclos... ça ne pourra pas faire, mais tans pis !!!

La route est belle, montant peu, plusieurs châteaux se dressent sur des pitons...
 
Je suis en forme... évidemment les "bons" me dépassent vite et le deuxième groupe me rejoinds avant le tunnel d'Avise.  

La route est au fond d'une vallée très boisée, se partageant la place avec la voie ferrée et même l'autoroute quand il n'y à pas de tunnel !!! L'un de nos cyclos baisse les bras et il monte das la voiture balai, mais je terrai son nom...

Morgex est une ville agréable, avec ses toits de lauzes. Pré Saint Didier, et je tourne à gauche pour retrouver le deuxième groupe, attablé devant un café... salut... plaisanteries... une touriste me demande si c'est facile de monter avec mon engin... des motards me photographient... bref, c'est comme d'habitude !!!

Les huit épingles sont assez faciles à monter et la vue sur le Mont Blanc incroyable...

Bien sûr, les cyclos me dépassent, et je crois que je ne les retrouverai qu'à l'arrivée...Le village d'Elévaz, sur la droite, est adorable... quatre lacets, un tunnel, et me voilà à la Thuille, village typiquement alpin et italien... des toitures en lauzes, des carabinièri, des magasins comme on en trouve pas en France... et un monde ... Hélas, je ne peu pas m'arrêter !!!

Une succession de lacets... je souhaite "bon appétit" a deux couples qui pique nique, et il veulent m'offrir du vin !!! encore des lacets, les passagères de deux motos me photographient... en fait, je suis le roi !!!

Je rejoins les motards à Pont Serrand,il sont attablés alors que moi, il me reste encore 500 m de dénivelées et 7 km à faire !!! Enfin, après 3/4 d'heure d'efforts, enfin, ça y est, je suis au col du Petit Saint Bernard !!!

Le deuxième groupe est reparti depuis 20 mn, ça ne fait rien, je mange mon panier repas tout seul ( enfin avec Michel et son copilote), je refait le plein de mon camelback, est c'est reparti devant la voiture balai !!!

Bien sûr, et comme d'habitude, je suis entre deux voitures, mais les chutes du tour de France sont encore dans ma mémoire, et j'atteins à peine les 70 km/h...

Tiens, la Rosière à évoluer vers le haut... et c'est agrandie par la même occasion depuis 20 ans que je n'y suis pas retourné.

Des lacets, encore, mais depuis la Rosière jusqu'à Seez, c'est une succession d'épingles !!! Des travaux avants Bourg Saint Maurice, un virage sec à droite, et c'est la montée vers le Cormet de Roselend !!!

Après 3 km, je rencontre Thierry qui redescend car il doit être aux Arcs dès se soir... le boulot n'attend pas... hélas.

Les premiers kilomètres ne me laisse pas un souvenir impérissable, mais à partir de Bonneval, une succession de lacets m'enchantent, mais la route passe les 10% au Crêt Bettex !!! Puis, la route s'incline à tel point que je me demande si ce n'est pas une descente !!! Mais non !!! En tout cas, j'arrive rapidement aux Chapieux, malheureusement l'Aiguille des Glaciers est dans les nuages...
 
Encore des lacets, je suis dans le Parc de la Vanoise. Des fermes à droite, des vaches, encore des vaches, toujours des vaches... mais des Tarines !!! Des cerfs volants géants... Et le Cormet !!!

La photo est prise par une charmante jeune fille !!! 


Et la descente sur le barrage d'abord, puis sur Beaufort hélas, freiné par un camping-car pendant les 3/4 de la route !!! 

J'entre dans le village...les curieux sont nombreux !!! Et enfin l'hôtel du Doron sur la place de l'église ou les derniers ne sont arrivé qu'une demi heure avant moi !!!

Une douche, massage des pieds, téléphone à
Joëlle, bière, repas... Jean Claude décide que le deuxième groupe fera en parcours abrégé pour que tout le monde puisse arriver dans le même temps, et puis on a quand même fait 3256 m de dénivelée pour 122 km de distance...
 

ah, j'oubliais, nous sommes presqu'en face de la gendamerie IMPERIALE !!!

24 aout, Beaufort/Grésy sur Aix

Dernier jour, je me lève à 6 h 30, prends mon petit dej, et c'est parti 1/2 heure avant tout le monde.

Et bien, je ne savait pas que par Hauteluce ça montait tant !!! D'entrée il faut appuyer sur les pédales, et tout à gauche !!! Enfin, passé les lacets du bas, ou ça monte moins, ou je me suis habitué, en tout cas, c'est un peu mieux...

Le paysage est vraiment beau et quand j'arrive aux Curtillets les cyclos doivent démarrer de Beaufort...Effectivement, sur le plat, je les voit qui arrivent, par petit groupes et dans le premier lacet de la route des Saisies, tout le monde m'a doublé !!!

Sortit de la forêt je vois Violette, deux lacets au dessus et je me dit qu'elle n'aura pas tant d'avance que ça au casse croûte... Je prends la roue d'une jeune cycliste en VTT et elle me tire vers le col ou j'arrive dans un temps record.

Je demande à un cycliste de me photographier...on se souhaite une bonne descente, lui vers Beaufort, moi vers Flumet... et c'est parti...  

La descente est sympa, mais sans plus: Notre Dame de Bellecombe, Flumet, le val d'Arly, Ugine, la piste cyclable... tient mais c'est Gérard qui m'attend ... les autres sont passé il y un moins de 20 mn et on mange à Saint Jorioz ... effectivement, ils y sont !!!
 

Le casse croûte est le meilleurs de ceux qui nous ont été préparer. On échange nos impressions, Momo essaie mon vélo (couché), je repart pendant que les autres prennent le café.

Je passe par Sevrier et le groupe par Saint Eustache... le col de Leschaux, Cusy et Gresy...1881 m de dénivelée pour 124 km de distance.

Ca y est, c'est fini et je sais que tout le monde est enchanté, alors merci à Jean Claude, l'organisateur, merci à Gérard la voiture balai et merci à tout ceux et toutes celles qui m'ont considéré comme un (mini)champion (ce que je ne suis pas!!!)...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poppy - dans catrike speed
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cyclodingos
  • cyclodingos
  • : le tricycle couché d'un cyclo (handicapé) de Grésy sur Aix, et quelques aventures d'une équipe de copains ...
  • Contact

Mark Twain

je ne savais pas que c'était impossible ....alors, je l'ai fait !

Pages