Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 09:19

L’année dernière, une équipe de cyclistes aixois a été invitée à participer à la ”32ième Ciclolonga del Sestriere”, qui fait 190 km et 2050 m de dénivelée avec 700 coureurs pour 2009, organisée par l’ASD Borgonuovo, un club de Collegno près de Turin.

 

Nos cyclistes ont été magnifiquement reçus, à tel point que Gérard, qui emmenait les cyclos aixois, a pris rendez vous pour la 33ième Ciclonga qui se déroulera le 27 juin. Par contre il leur a glissé qu’il était dommage que la gran fondo soit limitée aux cyclos valides, car il a dans son club un handisport qui la ferait bien en tricycle ...  

 

Il y a 15 jours, Gérard a reçu un mail de l’ASD Borgonuovo lui disant qu’ils seraient ravis si le tricycle pouvait participer avec, mais il doutent de ses capacités et demandent à ce qu'il y est une voiture suiveuse qui l'accompage tout du long...

 

La réponse des cyclos aixois à été positive, et ils décident que trois coureurs en vélos droits encadrerons Poppy en tricycle en plus de la voiture suiveuse, et nous seront donc les invités de ce grand club dans le cadre de leur principale manifestation annuelle, qui, en 2010, commémore aussi le 50eme anniversaire de la disparition de Fausto Coppi. 

 

Je crois que ça n’a pas été facile, pour l’ASD Borgonuovo, de prendre cette décision, aussi nous voulons offrir à leur président, une médaille de la ville d’Aix les Bains en remerciement... 

 

Discussion avec Michel Frugier, l'adjoint chargé des sports à la mairie d'Aix les Bains, qui nous approuve et donne une médaille gravée au nom de l'ASD Borgonouvo que nous ferons en sorte de remettre au président avec tous les honneurs !!!

 

Techniquement, la gran fondo  se déroule en quatre parties :

1) départ de 6 h à 7 h.  De Collegno à Suse, la « course » est neutralisée ; on roule en peloton groupé. La route est ouverte, et fermée, par des voitures et des motos officielles pendant 45 km. L’allure est modérée : 23/25 kms/heure.

2) à partir de Suse, l’épreuve est libre, et la pente s’invite !  La route est belle et roulante. Au sommet de la montée, la première de 15 kms, premier ravitaillement : il y a de quoi se requinquer !!! Ensuite, une partie plus plane qui traverse Oulx , 5 kms, puis on monte gentiment jusqu’à Cesana.

3) pour ceux qui le souhaitent, de Cesana à Sestriere, la montée peut se faire contre la montre. Elle donne lieu à un classement particulier. 

4) à Sestriere, nouveau ravitaillement, copieux, et retour par une longue descente qui nous fait traverser les sites olympiques, de Pragelato et ses tremplins, notamment, et jusqu’à Pinerolo, dernier ravitaillement . Puis de nouveau la plaine jusqu’à Collegno. Arrivée limite à 18 h 


compte rendu de la gran fondo Ciclolonga del Sestrière

Arrivée à 17h 30 au siège de l'ASD Borgonuovo où on est reçus comme si nous faisions partie de ce club !!! On nous accompagne aux chambres d'hôtes, et rendez vous est pris à 18 h pour le repas.

Les motards de Saint Jean de Maurienne logent au même endroit que nous, et c'est eux qui vont encadrer les cyclistes demain...

Nous arrivons tous ensembles au repas et les organisateurs insistent pour que les voitures et les motos soit parquée dans la cours du club... on est bien membres de l'ASD Borgonuovo !!!

Le président fait un discours d'accueil et Gérard le remercie en lui remettant du vin et du fromage de Savoie, et en lieu et place de Dominique Dord, maire d'Aix les Bains, me fait remettre la médaille de la ville et l'assure que le handisport ne les décevra pas demain... d'ailleurs un membre de leurs club, mis au courant par Jean révèle qu'il y a un an, j'avais fait Aix les Bains/Saint Brieuc en cinq jours et le tour du Mont Blanc en quatre jours sur mon tricycle, et que pour lui, je finirai dans les temps...
 
Gène de ma part, applaudissements de la salle, et même les motards me disent que si je refait un truc comme ça, ils veulent bien m'encadrer... alors... j'ai intérêts à réussir !!! 

Le présidents fait un échange de cadeaux... décidément, on est gâtés !!!


le jour "J"

 

Petit déjeuner à 5h45 avec Eliane qui me prépare mes tartines, photo souvenir... et c'est parti, pile à 6h, avec les premiers...

 

La route est belle et roulante. A Bussoleno je suis arrêté par des feux... dommage que je ne soit pas en peloton avec le gros des cyclistes, car les motards sont à chaque bifurcation, à chaque feu, pour faire la circulation et pour faire passer l'ensemble du peloton !!! Mais c'est très bien, car que ne serai rejoins qu'au bout de trois heures par Gérard, Jean et Michèle...

 

J'hésite un peu à Suze, mais un groupe de cyclistes m'indique la bonne direction. Je retrouve les organisateurs qui étaient aux repas d'hier, fait cocher ma feuille de route... dans 300m ça va monter, alors inutile de souffler... en définitive, j'ai mis 2h10 pour faire les 46,6 premiers kilomètres, ce qui n'est pas mal car la route montait légèrement.

 

Pendant la deuxième partie, on monte gentiment sur le petit plateau...Gérard me rejoins au bout de 2h45, un peu après Exiles et son fort. Il me dit qu'ils sont partis 1/4 d'heure avant le peloton pour que Michèle ne soit pas bousculée. Mais, tiens, je vois la Golf me doubler avec Christiane et Eliane... et en plus, elles de photographient !!!

 

A Salberdrand, premier ravitaillement: pains d'épice, pomme... et je repart sans perdre de temps... Je suis rejoins après Oulx par Jean, puis par Michèle... avec le 1/4 d'heure qu'ils ont pris d'avance, je suis dans les temps.

 

J'ai un cycliste dans mon collimateur, mais je me force a ne pas appuyer sur les pédales pour le rattraper, car on approche de Cesena... et ça va se corser !!! Je croise des cyclistes qui m'avaient doublé qui ont fini la medio fondo avec la partie chronométrée. Il me souhaitent bonne chance...

 

J'arrive à Cesena ou Gérard et Jean m'attendent... ils me remplissent mon camelback et me disent qu'il y a plus que 12 km à monter, mais c'est les plus durs... en effets, à peine je repars qu'il me faut monter entre 11 et 13%, et ceci pendant 3 km!!!

 

Je suis contant car je grimpe à peu près à la même vitesse que les derniers cyclistes... il faut dire qu'ils en bavent !!! Et j'en rejoins un bon nombre qui montent dans les voitures suiveuses du comité de course !!! Et les filles me photogaphient encore...

 

Un peu au dessus de Sause... j'ai le feu au pied droit... je continue pendant 500m, mais je suis obligé de m'arrêter car ma chaussures est trop serrée... C'est la jambe où j'ai des problèmes, et il me faut 1/4 d'heure de travail sur mon pied pour que je puisse reprendre la route... et à 4 km/h pour faire les deux derniers kilomètres... En plus, je viens de m'apercevoir que je n'ai plus d'eau ... heureusement, car je suis le dernier encore en course et un motard va me chercher, non pas une, mais deux bouteilles d'eau, et il me suit pendant les dernier kilomètres!!!

 

500 m avant l'arrivée, je voit Gérard, Jean et Michèle qui m'attendent pour arriver avec moi à Sestrière... Eliane et Christiane prennent LA photo souvenir et j'insiste pour me faire prendre avec mon motard sauveur!!!

 

Il est 13h20...je fait cocher ma feuille de route...je me fait applaudir par l'équipe de course...et en avant pour une descente vertigineuse ou, pendant 20 km, je fait la course avec une BMW noire !!! Mon motard est derrière moi et klaxonne pour qu'on me laisse la route !!!

 

A Pinerolo, dernier ravitaillement... j'ai mis 10 minutes à Gérard et 15 minutes à Michèle et Jean !!! On mange des nougats qui sont fait dans cette ville, thé, boisson légèrement salée, et on repart pour faire les derniers 40 kilomètres qui nous séparent encore de l'arrivée.

 

Comme nous sommes les derniers, nous avons une voiture qui nous ouvre la route, et une voiture suiveuse !!! Le pied !!! Nous roulons à 28 km/h de moyenne jusqu'à Rivoli, mais après c'est la banlieue de Turin, et il faut faire attention...

 

Nous rejoignons notre point de départ à 17h15 soit 3/4 d'heure avant l'heure limite... inutile de dire à quel point nous sommes contents...

 

On se change, on met ses vélos et le tricycle sur les remorques, on prend des bières, on mange les pâtes al dente, la gelati, les gressinis... mais il faut nous séparer d'avec ce qu'il faut bien appeler "nos amis italiens"... et j'espère à l'année prochaine...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cyclodingos
  • cyclodingos
  • : le tricycle couché d'un cyclo (handicapé) de Grésy sur Aix, et quelques aventures d'une équipe de copains ...
  • Contact

Mark Twain

je ne savais pas que c'était impossible ....alors, je l'ai fait !

Pages