Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:05

Samedi 16 mars, il est temps que je mette mon 700TA en vente sur Bentokaz ... à 10 h, voici mon annonce:

Tricycle Catrike 700TA 3000€


700 Très Allégé, poids environs 13 kg, monté tout à gauche (commandes de plateaux, vitesses et freins) mais peut facilement être monté à droite ou normal. Acheté chez Cyclociel Lyon le 27 janvier 2010 pour 6000 € (facture à l’appui), régulièrement entretenu par ACK cycles Grésy/Aix

 

avec: pédalier Clavicula THM Carbone VTT  triple plateau 46/34/22 et flasque protège-plateau, pédales Shimano XTR SPD, commande de plateaux tournante Sram X0 pour dérailleur avant FD-R443, manette Sram TT900 pour dérailleur arrière Sram Force, cassette 10v 11/28, deux freins Magura Julie à disques hydrauliques commandés par une poignée Big Twin, chaîne SRAM PC 1071, roues avants rayonnées en Sapim strong montée en schwalbe kojak, roue arrière Mavic R-Sys Premium montée en Continental 4000, rétroviseur Zéfal Spin, compteur Cateye, porte-bidon carbone, paire de sacoches Arkel, boite à outil “tools en tubes L” avec deux chambres avant, une chambre arrière, 3 démontes-pneus, outil pour réglage de garde magura + une vingtaine de rayons Sapim strong + roues avants rayonnées en Sapim strong + deux schwalbe kojak 16” neufs

 

P1100648.JPG

 

 

Je crois qu'il mettra un petit moment avant d'être vendu, si j'en crois mon expérience précédente. Donc, comme il fait beau, je pars faire le tour de l'église (comme on dit ici) c'est à dire 50 km pour 400 m de dénivelée.

 

Retour vers 16h30... coup de téléphone inconnu... ce n'est pas vrai, déjà une touche? Et bien oui... une femme me demande des précisions sur la commande toute à gauche du tricycle sur le mode de livraison... et me dit que son mari me rappellera...

 

17 h, nouveau coup de fil, c'est le mari, Thierry, qui me dit qu'il connaît mon 700TA par mon blog et me le réserve, et m'enverra un chèque dès que j'aurai vu, soit un transporteur, soit la SNCF !!! 

 

A 18 h nouveau message sur mon mail, toujours pour mon tricycle, je réponds que mon tricycle est presque vendu... le 19 à 12 h, nouveau coup de fil, nouveau client et même réponse...

 

Le 20 mars, je reçois le chèque avec un petit mot très touchant: mon tricycle va servir principalement à Titouan, le fils de MNoëlle et de Thierry, donc j'enlève donc mon annonce et je fais accélérer le rendez-vous chez ACK qui me le prennent le vendredi plutôt que le mercredi 27 mars... 

 

Je me mets en relation avec la SNCF qui peuvent me l'enlever dès le 27 et le livrer le 30 au matin... c'est parfait !!!

 

P1100658.JPG

le tricycle est prêt à étre livré

 

... je reçoit un coup de fil de Titouan... il est bien arrivé, et il a déja servis !!! Et un mail de MNoëlle

"....donc catrike bien arrivé, et essayé ce matin avec celui de Thierry , un petit souvenir à la Amélie Poulain...... le 700 en balade près de perpi.....face au canigou....."

 

attachment.jpg

ça me fait plaisir que mon 700TA ne soit plus seul !!!

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 12:41

16 septembre: départ pour la pointe du Grouin

 

Gérard et Éliane nous rejoignent à Clamecy où un petit déjeuner les attend...

Route sans problème avec remplacement du chauffeur toutes les 2 heures, repas qui traîne un peu mais ce n'est pas grave, et arrivée aux environs de 17 h 30 au bout du bout, à la pointe du Grouin. Déchargement des bagages, les chambres sont face à la mer, le restaurant est réservé pour ce soir, donc, on va visiter Cancale et manger des huitres sur le port !!!

2012-09-15 18.43.47

les huitres plates sur le port de Cancale   

À 19 h 30 nous voilà de retour pour un excellent diner, avec l'île des Landes devant nous... et au lit !!!

 

17 septembre: de le Pointe du Grouin à Hillion - 134.4 kms et 1498 m de dénivelé

 DSC01220.JPG  

en route, avec l'île des Landes devant nous

9 heures... On a le soleil pour partir, et il y a peu de voitures mais des cyclistes que nous croisons et qui nous font presque tous un salut de la main... Merci à Sleibt et Aviateur car le début du parcours est vraiment extra: le hâvre de Rothéneuf, la vieille ville de Saint Malo où les gens s'écartent pour nous laisser passer (il y a même une malouine qui nous emmène sur les remparts!), la tour Solidor avec sa vue sur le barrage et Dinard,  l'arrivée d'une rando cycliste à Saint Jouan des Guérets, le moulin à marrée avant Saint Suliac et cette petite ville typique sur la Rance, le pont qui relie Port Saint Jean à Port Saint Hubert... et toujours peu de voitures... 

DSC01224

Gérard et la tour Solidor

12 heures, on monte à Plouer sur Rance et nous quittons la grande route à Pleslin. On est sur de petites routes et je bénis mon GPS, un Garmin 800, qui nous indique le tracé avec précision!!! Nous passons sur la retenue de Pont-ès-Omnès et montons dans une saignée assez raide, les villages sont très différents de chez nous, belles maisons en pierres et ardoises, petites rues très propres...

 

On quitte les petites routes pour aller sur la D786, malheureusement à la baie de Beaussais, la petite route que nous voulons prendre est en travaux, il nous faut donc passer par Trégon... dommage, car il commence à y avoir beaucoup de circulation !!!

 

Le petit port de Notre Dame du Guildo est charmant, d'autant plus charmant que nous prenons l'ancienne voie de chemin de fer jusqu'à Matignon et les pommes tombées sur la route sont une bénédiction !!! Puis nous reprenons la D786 jusqu'à Port à la Duc où nos femmes arrivent en même tant que nous !!!

09. 2012 - LA BRETAGNE A VELO 062

peu après le départ de Port à la Duc

Nous repartons donc à trois cyclistes, toujours sous le soleil... arrêt au fort de la Latte (c'est la journée du patrimoine !) et au Cap Fréhel... la mer est magnifique, la lande aussi... on alterne montées et descentes... Sable-d'Or-les-Pins (merci à Magnum de nous avoir fait éviter la route inondable car, à priori, c'était encore inondé...), Erquy,  le viaduc de Caroual et son jumping sur la plage (bonjour les voitures, il y en a de partout !!!),la petite route passant par la plage de Saint Pabu, le port de Dahouet où nous faisons une pause, Jospinet sa zone mytilicole et encore des descentes et des montées, Morieux  et enfin Hillion... où nous trouvons l'hôtel fermé !!!

 

Galère !!! Joëlle nous attend, la mère du propriétaire du Bon Saint Nicolas aussi, j'ai bien une lettre mais sans numéro de téléphone... le patron de la Vieille Auberge nous ouvre les portes de l'annexe et nous trouve deux chambres en réfection... mais c'est celà ou rien !!! Donc, nous nous douchons et allons manger chez lui où nous retrouvons des italiens qui logent à l'hotel et qui proposent de nous donner le code d'entrée... mais toutes les chambres sont fermées !!! C'est bon, nous allons coucher dans nos chambres en réfection et nous verrons demain !!! 

 

17 septembre: d'Hillion à Trébeuden - 135 km et 1161 m de dénivelé

 

Réveil 7h15, douche, tenue de vélo... Éliane et moi allons voir les patrons de l'hôtel... qui nous disent que nous n'avons pas réservé... je leur montre la lettre qu'ils m'ont envoyée et ma lettre accompagnant mon chèque d'ahrres... blanc... ils retrouvent les lettres, mon chèque... la patronne, catastrophée, veut nous rendre le chèque d'ahrres et veut même nous payer le petit déjeuner qu'évidemment nous avons réservé à la Vieille Auberge... au bout d'un moment, nous leur disons "relax"... car, en fait, nous garderons un souvenir mémorable de ce passage à Hillion !!! 

2012-09-17-08.42.47.jpg

le patron de la Vieille Auberge à Hillion

Et c'est reparti pour un peu de plat en longeant l'anse d'Yffiniac, pays d'origine de Bernard Hinault

 

Bon sang que ça monte dans la côte de Cesson: entre 16 et 18%... Heureusement ce n'est pas long car nous redescendons au Légué et à son port, et la côte de Saint Laurent et beaucoup moins difficile !!!

09. 2012 - LA BRETAGNE A VELO 090

dur, dur, la côte de Cesson !!!

Peu de  belles vues jusqu'à Binic. On arrive sur ce petit port par le quai des corsaires et le pont tournant, c'est très joli, de même que la vue de l'autre côté, par le quai Jean Bart. Une montée, et nous voilà partis sur Plourhan et Plouha. C'est la campagne, peu de dénivelées et peu de choses à voir. 

 

Mince, à la sortie de Plouha il pleut un peu... puis de plus en plus fort pendant 10 km!!! Heuseusement, la pluie cesse à Sainte Barbe, juste devant une petite chapelle !!! L'abbaye et l'anse de Beauport sont vite dépassées et nous faisons le tour complet du port de Paimpol où nous rencontrons nos femmes... nous nous donnons rendez-vous à la pointe de l'Arcouest... quelques coups de pédale et nous y sommes.

09. 2012 - LA BRETAGNE A VELO 111

l'île de Bréhat au fond

C'est d'une beauté à couper le souffle: des rochers roses à droite, l'île de Bréhat devant, des rochers roses à gauche... nous mangeons des barres en regardant ... Enfin, nous repartons par Kervodin... encore des maisons typiques et bien entretenues. On passe le pont sur le Trieux et nous voilà sur la grande route pendant 10 km.

 

Arrivés à Tréguier, lieu du rendez-vous suivant, personne sur le parking... je sors mon portable... il est trempé... et fichu!!! Gérard monte jusqu'à la cathédrale... personne... un touriste s'arrête à côté de nous... je lui demande la possibilité de téléphoner sur son portable... nos femmes nous attendent à l'église de Plougiel que j'avais eu le soin d'éviter!!! On remercie le touriste et on monte jusqu'à l'église... ouf!!!

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-130.jpg

Éliane en plein effort!!!

On repart à trois pour Penvénan, la plage de Port Blanc, puis la plage de Trestel, Nantouar et enfin Perroz Guirec...  là, on prend tout notre temps... arrêt à un premier point de vue puis un deuxième avec les rochers roses en face... Ploumanac'h et l'oratoire de Saint Guirec, nouvelle halte pour qu'Éliane pique une aiguille dans le nez de la statue (mais en fait, elle n'en a pas envie!!!) et arrivée à l'hôtel le Toëno juste avant Trébeurdun.

 

L'hôtel et super... et nous sommes attendus !!! On range les vélos et le tricycle à l'abri... douche... on se change... on va manger sur le port à la Tourelle... retour... et au lit !!!

 

18 septembre: de Trébeurdun au Relecq - 121,4 km et 1535 m de dénivelé

 

Ce matin, à défaut de faire beau, il fait sec !!! Le petit déjeuner est copieux: café, jus de pamplemouse frais, crèpes, croissants, pain beurre salé et confiture, fromage et jambon, fruits... et j'en oublie !!! 

 

Et on repart avec Gérard... d'abord une petite montée, puis le point de vue de la pointe de Bihit jusqu'à la pointe de Primel... puis une descente suivie d'une montée... j'ai la très nette impression que ce sera une journée "casse pattes" !!! En tout cas, les petites routes du départ sont un enchantement, dommage qu'il faille revenir sur la D65 puis la D786 après Lannion...

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-157.jpg

18% ... et la même chose de l'autre côté... mais en montée !!!

À droite, après Ploulec'h, une belle chapelle, puis à l'entrée du Yaudet, un moulin à vent que Gérard visite, une autre chapelle face à la mer... et une descente à 18% !!! donc la montée sera de même !!! quand je disais que ce serait "casse pattes" je ne soupçonnais pas à quel point!!! 

2012-09-18-10.37.40.jpg

et oui, elles nous ont suivis !!!

Nous arrivons à Locquèmeau dans une descente, et je ne vois pas qu'il fallait tourner avant l'église... demi tour... on cherche... et enfin, on trouve la plage... mais, pour remonter, avec la pente et les bogues de châtaigniers, je zigzague et ma roue arrière dérape !!!

 

Encore de très belles maisons cachées dans une petite route... je suis obligé de dévier car mon GPS m'emmène sur des chemins de terre... encore des descentes et des montées... enfin, voilà Saint Michel en Grève !!! Éliane et Joëlle nous attendent vers la grève de Saint Efflam, juste après les chars à voile... On mange des barres, puis on repart, à trois, pour la fin de la grève.

 

Après le Moulin de la Rive il y a un panorama magnifique sur la baie de Lannion, mais on n'est pas à la moitié de notre parcours, il ne faut donc pas s'arrêter de trop... surtout que du Grand Convenant jusqu'à la plage de Saint Jean du Doigt le panorama est encore plus beau... 

 

Un petit détour pour voir l'enclos paroissial de Saint Jean du Doigt et nous souvenir de la chanson de Thomas Fersen...

09. 2012 - LA BRETAGNE A VELO 188

Gérard et Poppy en grande discussion!!!

On longe encore la mer jusqu'au Diben, et on pique sur Tenerez (un bonjour à Alex puisqu'on est à deux pas de Kerbabu!) pour voir le Château du Taureau et la  rade de Morlaix... la route est pratiquement plate malgré une bonne descente avant le Dourduff. On salue des tamdémistes, dont une aveugle (il y a bien pire que moi: ne pas voir, surtout dans cette partie de la Bretagne où tout est un régal pour les yeux...), et c'est déjà MorlaixÉliane s'arrête après avoir fait ses 50 kilomètres quotidiens.

 

Chapeau pour le parcours qu'on m'a validé, car nous évitons Morlaix par des routes peu fréquentées et qui sont marquées pour cyclistes !!! Donc nous voilà à longer le Quellfeuft (si, si, c'est le nom de la rivière...). La route est bordée par des châtaigniers, des sapins, des chênes... c'est très beau... par contre je suis sur le deuxième plateau et les forumeurs de velorizontal m'avaient dit "attention, c'est les alpes bretonnes..." Je me dis que, demain, ça montera probablement beaucoup plus...

 

Voilà le Relecq avec les restes de son abbaye et notre restaurant-chambre d'hôtes... d'ailleur la patronne nous attend... mais pas nos femmes !!! Qu'importe, on boit une bière, et on monte se doucher pour les attendre...

2012-09-18-18.37.34.jpg

n'est ce pas qu'ils sont craquants...

En fait, elles arrivent quand on est en robes de chambre !!! On rentre le vélo et le tricycle, non pas qu'on risque de se les faire voler, mais parce qu'il y a de la rosée...On prend un méga repas pour nous requinquer, et tout de suite au lit, car il n'y a rien d'autre à faire !!!

 

19 septembre: du Relecq à Morgat - 121.7 km et 1395 m de dénivelé

 

Réveil comme d'habitude à 7 h15. Douche, petit déjeuner (un grand merci à madame Guillou, notre hôtesse qui ne savait pas quoi faire pour nous faire plaisir!!!) et départ!!!

 

La route jusqu'à Plounéour Ménez est relax et c'est avec un peu d'appréhension que nous prenons la route de Quimper, mais c'est encore trop tôt pour qu'il y ait de la circulation... Nous passons le col de Trévézel sans problème, le roc'h éponime est sur notre droite, la chapelle de Saint Michel de Braspart en face et, sans exagérer, on a l'impression d'être à 2000 mètres alors que le col n'est qu'à 344 mètres !!! Pas un arbre, juste de la lande à perte de vue... c'est infiniment beau et étrange... nous redescendons tranquilles... et c'est comme ça jusqu'à Saint Rivoal...

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-229.jpg

les alpes bretonnes... c'est haut, non ??? (n'allez surtout pas le dire aux bretons)

Encore une descente... où l'on rencontre trois cyclistes !!! Gérard voit toujours la chapelle de Saint Michel de Baspart... une montée dans la forêt du Cranou... une ribambelle de randonneurs... et ça sent les bolets !!!

 

Bientôt le Faou, puis le pont de Térénez, on est enfin sur la presqu'ile de Crozon... plus qu'une vingtaine de kilomètres et nous rejoingnons les femmes à Landéoc, assises devant une barquette de frites, faites par un belge plus vrai que nature, et buvant une pression!!! 

 

Et c'est parti à trois, tranquille, en s'arrêtant de temps en temps pour voir un paysage...

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-247.jpg

tranquilles...

Des parcs à huitres, l'Île Longue et ses bâtiments militaires, d'ailleurs il y a, de part et d'autre, des bâtiments, casemates, fortifications, blocaus... et j'en passe...

 

On arrive à la pointe des Espagnols et on attache les vélos pour aller voir Brest comme si nous y étions: la pointe Saint Mathieu avec ses deux phares et les ruines de son abbaye, le goulet, les navires de guerre, les voiliers... la mer remonte à toute allure... devant nous... la ville de Brest, magnifique, elle s'étend  autour de son fort, avec ses bassins et ses ports...

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-252.jpg

le cimetière de bateaux et Notre Dame de Roc'h Amadour

C'est dommage, mais il faut repartir... On longe la falaise, encore des descentes et des montées, et on arrive à Camaret: le cimetière de bateaux, la chapelle Notre Dame de Roc'h Amadour toujours aussi poignante, avec ses bateaux ex-voto, la tour Vauban qui est en réfection... et Joëlle qui nous attend on bout de port...

 

Direction les alignements mégalitiques de Lagatjar, impressionnants, puis le mémorial du débarquement et enfin la pointe de Pen Hir... c'est beau à couper le souffle... On prend une photo histoire d'immortaliser!!!

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-274.jpg

elle est belle, non ???

Malheureusement, je crois que nous n'avons plus le temps de faire la fin du parcours prévu... donc pas question de voir Pen Hir de la Pointe de Dinan, ce sera pour une autre fois... Nous rejoignons donc Morgat et l'tel de la Baie par la route la plus directe... en voyant, toutefois, des chinois tourner un long métrage sur la plage après Camaret!!! 

 

20 septembre: de Morgat à Penhors - 127 km et 1540 m de dénivelé

 

Encore une journée de beau temps !!! Alors, on déjeune rapidement, on sort les vélos de la cour, le GPS est branché... il n'y a plus qu'à...

 

Passons sur la côte qu'il a fallu grimper à Crozon... c'était un sens inderdit, mais mon GPS la marquait!!! Par contre, les descentes et montées qui jalonnent les vingt premiers kilomètres sont bigrements costauds !!! En tout cas, le paysage est magnifique...

09. 2012 - LA BRETAGNE A VELO 287

Poppy n'en revient pas...

Nous arrivons à Saint Nic et il nous faut monter 5 kilomètres pour rejoindre le col du Ménez Hom... les cols sont faciles... mais les montées "casse pattes" très difficiles !!!

 

Un arrêt prolongé à la chapelle de Sainte Marie du Ménez Hom... l'extérieur est beau, mais que dire de l'intérieur: merveilleux? sublime? ... en tout cas, moi qui suis un "mécréant", je suis touché au plus profond de moi... ça me remue comme la chapelle de Roc'h Amadour... 

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-300.jpg

Et nous repartons pour une quinzaine de kilomètres en direction de Locronan, une des nombreuses perles de la Bretagne...

 

On retrouve Joëlle et Éliane sur la place... petite visite du bourg, coup de téléphone de Marcel, discution des touristes du troisième âge sur mon tricycle... on va manger une galette complète, avec du lait ribot pour moi, et du cidre pour les autres. Et nous repartons car on a pris un peu de retard...

2012-09-20-13.01.19.jpg

ouf! c'est bien d'être assis...

On descend rapidement à Douarnenez, mais les travaux dans la ville nous font tourner en rond... ça y est, voilà Port Rhu et ses vieux bateaux... et en plus, nous les admirons du pont qui les surplombe !!!

 

Petite crevaisson de Gérard... 10 minutes après, c'est réparé (merci la pompe de Poppy!!!). Nous filons à 25 km/h à Beuzec Cap Sizun, lieu de rendez-vous pour reprendre Éliane. Et c'est reparti à trois, toujours à la même moyenne: la région est, enfin, plate!!! Tellement plate qu'il y a des moulins à vent !!!

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-327.jpg

Voilà la pointe du Van, puis la baie des Trépassés et la pointe du Raz... c'est le bout, du bout, du bout... et c'est beau...

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-322.jpg

la pointe du Raz...

On repart, tranquille, en direction d'Audierne... avec des tours, des contours et des détours...  enfin, on y arrive par le bon côté !!! Mais avec tout le retard accumulé, on a que le temps de faire une photo car il reste encore une vingtaine de kilomètres de bosses !!!

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-346.jpg

les rouleaux à Penhors

Nous arrivons juste à l'hôtel Breiz Armor, à Penhors, pour voir la pleine mer !!! Les vélos sont rangés, une bonne douche, un petit coup d'oeil sur le terrasse, le restaurant et à la hauteur du cadre et de l'hôtel, le personnel et le chef sont très pro et, en prime, nous assistons à un Fest Noz prévu pour distraire un car de touristes... que demande le peuple !!!  

 

21 septembre: de Penhors au Pouldu -  25 km et 252 m de dénivelé

 

La météo est relativement rassurante, car la pluie est à la limite de Lorient et nous n'y allons que demain !!! Par contre la trentaine de kilomètres de Pont L'abbé à la Forêt Fouenant est galère, donc il vaut mieux partir à trois dès le début, et mettre le vélo d'Éliane sur la voiture ensuite.

 

Nous partons donc tous les trois, entre mer à droite et cultures à gauche. À 15 kilomètres, la chapelle et le calvaire de Tronoan, déjà des touristes... et deux cyclistes...

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-384.jpg

le calvaire de Tronoan

Tiens, il commence à pleuvoir, et même de plus en plus fort, la météo se serait-elle trompée ? On passe la pointe de la Torche, paradis des surfeurs, et nous arrivons à Saint Guénolé et son port de pêche, en pleine activité puisque les bateaux rentrent... 

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-387.jpg

Nous restons un petit moment, puis direction le phare d'Eckmühl... et là, c'est vraiment la radée !!!

 

Joëlle arrive tout à fait à propos !!! Nous chargeons le tricycle et les vélos... Il faut se changer car nous grelottons... et nous embarquons, au chaud, dans la voiture...

 

Heureusement que Joëlle est arrivée car il pleut de plus en plus. Les voitures arrosent le bas-côté, il n'est pas question de doubler car on n'y voit rien !!! Nous arrivons à Concarneau toujours sous une pluie battante !!! 

2012-09-21-15.05.24.jpg

Concarneau sous la pluie

Et bien, puisqu'il pleut, allons nous abriter dans un restaurant de la ville close !!! Et pourquoi pas faire des achats: du kouign amann après l'avoir gouté, des conserves, et même des fringues !!!

 

Puis nous allons à Pont-Aven où nous faisons une dizaine de galerie et encore des magasins... Il ne pleut plus, mais le temps passe tellement vite qu'il faut laisser les vélos attachés, et c'est en voiture que nous rejoignons Le Pouldu et l'hôtel Panoramique!!!

 

22 septembre: du Pouldu à Carnac-plage - 106.4 km et 500 m de dénivelé

 

Pour notre dernière journée le temps est gris, mais il ne pleut pas !!! On déjeune copieusement, le patron est très sympa et nous dit même que, si nous voulons des circuits dans le coin, il pourra répondre à nos mails !!!

 

On part pour notre dernière étape, le pont sur la Laïta, Guidel-plage, la mer à droite, le Fort Bloqué, Ploemeur et Lorient, peu de bosses, du bonheur !!! Par contre, arrivés sur le port de pêche, pas d'embarcadaire pour Port-Louis en vue... Gérard demande à un autochtone qui nous indique la direction... mais on ne trouve pas... Je vais dans un magasin où une femme m'indique avec précision et me dit, même, qu'elle va prendre la navette dans un moment... Enfin nous trouvons... mais pourquoi les lorientais ne mettent-ils pas de panneaux indicatifs ???

 

Nous embarquons enfin, et notre nouvelle connaissance nous donne deux billets en nous indiquant qu'ils sont valables aussi pour la traversée de Gâvres... on la remercie chaleureusement !!!  

2012-09-22-11.41.19.jpg

c'est un peu galère, mais nous y arrivons!!!

Éliane et Joëlle nous attendent à Port Louis !!! Nous disons au revoir à notre nouvelle connaissance après qu'elle nous ait indiqué comment aller au port de Locmalo où nous devons ré-embarquer

 

Traversée sans problème; à Gâvres, une vingtaine de touristes néerlandais embarquent avec leurs vélos... heureusement qu'ils ne l'ont pas fait dans l'autre sens, sinon je n'aurais pas pu mettre mon tricycle!!!

 

La presqu'île de Gâvres est très étroite, la route sans voiture et pendant huit kilomètres on est cerné par la marine !!! D'ailleurs la route que je voulais prendre est une route militaire... donc interdite !!!

 

Qu'importe, on prend quand même de petites routes et on arrive au Magouër, il n'y a plus qu'à aller jusqu'à la barre d'Étel.

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-423.jpg

la barre d'Étel

Nous voyons Étel sur l'autre rive et nous revenons vers Pont Lorois où nous retrouvons Joëlle et Éliane qui nous attendent en face d'une boulangerie... que nous allons dévaliser !!!

 

Nous repartons à trois pour la dernière partie de notre périple. La route est désespérément plate, et droite, mais il y a une piste cyclable sur presque tout le passage jusqu'a la bifurcation de Sainte Barbe

 

Nous rejoignons la presqu'île de Quiberon... aie!!! que de voitures... heureusement que jusqu'à Penthièvre, à peu près, il y a une piste cyclable séparée de la route!!!

09. 2012 - LA BRETAGNE A VELO 433

la côte sauvage et ses surfeurs

La Côte Sauvage, ses ajoncs, ses surfeurs... Nous allons sur le parking du Vivier et je garde les vélos pendant qu'Éliane et Gérard vont en prendre plein la vue !!!

 

Après discution, nous préférons faire demi-tour et ne pas voir Quiberon ... Et nous croisons Joëlle qui venait à notre rencontre !!!

 

Nous reprenons la piste cyclable... tiens, à la fin de celle-ci un club cyclo traverse la route... Nous poussons tricycle et vélos pour les rejoindre, mais à Plouharnel ils bifurquent... chance !!! les revoilà !!! On les rejoint et ils nous disent qu'ils font un tour par Carnac-plage !!! Échange de sensations, on roule ensemble jusqu'à l'hôtel des Rochers, adieu et peut-être, à un de ces jours... 

 2012-09-22 16.45.49 2012-09-22-16.46.38.jpg

Joëlle est là...c'est fini... Nous mettons le tricycle et les vélos sur la voiture, allons nous doucher et nous changer... un petit tour à la Trinité et ses bateaux... Nous mangeons même sur place !!!

 

Demain, nous repartons pour la Savoie avec la Bretagne dans nos coeurs ... alors, qui sait, peut être à une autre fois !!!

09.-2012---LA-BRETAGNE-A-VELO-445.jpg

moi, je dirais que les cyclos font partie des "vivants"!!!

Note

J'ai remis un compteur sans fil

J'ai changer mon GPS Garmin 600 qui n'en pouvait plus, contre un Garmin 800... c'est le pied: tout les parcours que j'ai fait sur Openrunner sont inscrits en un instant, et non part petites étapes...

Je n'ai plus de problèmes de rayons... encore MERCI à Rodolphe !!!


 

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 12:42

Après un pause d'un an, pour cause de voyage en Australie, et fort de la présence de Christian qui m'a rejoins chez les cyclo de Grésy, j'ai fait paraître l'avis suivant dans le forum vélorizontal:

 

comme chaque année, Poppy et maintenant ch'kik; invitent les vélocouchistes de Savoie, Haute Savoie, Isère et Ain (et d'autre régions si ça vous chante...) à les rejoindre pour la 1ière sortie de l'année de leur club "les cyclos de Grésy sur Aix"

 

date: Dimanche 11 Mars

heure de départ: 9 h

lieu: parking de Décathlon (à côté de la sortie d'autoroute) 

lieu de retour: entre 11h30 et 12h place Paulette Besson

bien sûr, un apérif sera servi

 

J'ai fait paraître un message dans le blog les cyclos de grésy afin que les vélocouchistes soient bien accueillis (ce dont je ne doute pas !!!)

 

" Pour la troisième fois, un groupe de VÉLO COUCHÉS de Savoie, Haute Savoie, Isère et Ain sera présent à notre première sortie de la saison, à l'invitation de Poppy et Christian...Vous y verrez des vélos "pas comme les autres" qui, pour certains et sur le plat, laisseraient sur place même les meilleurs...Ils se joindront au groupe B... certains que vous les accueillerez bien, comme chaque année !!! "

 

J'ai été rejoins par Christian, mais j'espère que les vélocouchistes auront à coeur de convaincre encore d'autres membres du club de faire le pas vers ces drôles de machine... En tout cas, voilà récapitulation des inscriptions potentielles !!!

 

récapitulation des insriptions vélos modèles de vélos horizontaux

repas 

cyclistes

autres

repas

poppy et joëlle 1 catrike 700 TA 2  
ch'kik (christian, martine et brigitte) 1 barcroft virginia titanium 3  
longitude (anne, cedric et antoine) 2 Cruzbike Vendetta, M5 (lequel....?) 3  
ced74 (cedric) 1 M5 mid racer 1  
armandos (armand et isa) 1 HP velotechnik street machine 2  
le goiff’ 73 (laurent) 1 Zockra HR700 1  
degavroche (hervé) 1 Challenge Seiran SL 1  
condorman (alain) 1 Optima Condor 1  
christophe 74 (christophe) 1 Bacchetta Corsa 1  
danielC (daniel) 1 Catrike speed 1  
phil73 (philippe sa compagne et ses 2 enfants) 1 Metaphrastic 2 2
andré 74 (andré et sa femme) 1 HP velotechnik street machine 2  
culoz 1 M5 SP559 1  
julien 1 (j'ai oublié ... ?) 1  
theron 1 Catrike 700 1  
TOTAUX 16   23 2


pour le repas, j'ai réservé au SKIFF, un des restaurants du Grand Port à Aix les Bains, que certains vélocouchistes connaissent déjà... 

 

ça y est, c'est le grand jour !!!

 

Et... sans commentaire... parce qu'on était plus que prévus !!!   

 

 

Et le petit mot sur le forum d'Anne, entre autres,

 

"Merci beaucoup Poppy et Poppette pour votre accueil .Et merci aussi au club de Grésy
Super de pouvoir rouler en peloton avec les VDs...
Sympa aussi de revoir tout le monde et de rencontrer de nouveaux VHs : un vrai salon cette année : tous les modèles y étaient .
On sera là pour la prochaine et d'ici -là on réfléchit à une sortie prochaine vers notre lac (Léman) en mai"

 

Donc, c'était une super journée, et rendez-vous est pris pour l'année prochaine !!! 


 

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 12:12

Poppy, en Catrike 700TA, et Gérard, en vélo de route, ont l'intention de faire

 

"la Bretagne à vélo" 

 

à quelle époque ?

 

Du 15 au 23 Septembre (à cause du temps...) avec la Golf Plus, le porte-tricycle, le porte-vélo et le coffre de toit !!!

 

kilométrage quotidien ?

 

Il faut compter une moyenne de 18 à 20 km/h sur chaque journée et environ 2 h de détente, visites, arrêts, pique-nique...

 

Donc, si l'on part entre 8 h 30 et 9 h, nous arriverions au alentours de 18 h

 

Quand nous seront sur les vélos, nos femmes auront la voiture... donc elle seront libres de toute contraintes comme par exemple: partir tard, s'arrêter pour visiter des points remarquables, pouquoi pas faire du vélo, de la plage, et surtout "traîner"...

 

combien de temps?

 

à vélo : 7 jours (16 au 22/9) 

voyage aller/retour: 2 jours

 

quel parcours ? 

 

Du nord au sud, près de 900 km en longeant les côtes, sauf dans les étapes 3 et 4 ou nous passons par les Monts d'Arrée

P1050675.JPG

1ière étape   : 16/9 - Cancale-La pointe du Groin/Hillion soit 127 km et 1010 m de dénivelée positive

2ième étape : 17/9 - Hillion/Trebeurdun soit 128 km et 1052 m de dénivelée positive

3ième étape : 18/9 - Trebeudun/Plounéour-Menez-Le Relecq soit 125 km et 1384 m de dénivelée positive

4ième étape : 19/9 - Plounéour-Menez- Le Relecq/Crozon-Morgat soit 128 km et 1250 m de dénivelée positive

5ième étape : 20/9 - Crozon-Morgat/Penhors-Pouldreuzic soit 125 km et 1291 m de dénivelée positive

6ième étape : 21/9 - Penhors-Pouldreuzic/Clohars-Carnoët Le Pouldu soit 129 km et 731 m de dénivelée positive

7ième étape : 22/9 - Clohars-Carnoët Le Pouldu/Carnac Plage soit 111 km, deux traversées en Batobus et 454 m de dénivelée positive

 

logement et budget prévisionnel par couple 

 

La 1ère soirée, nous logerons à l'hôtel restaurant de la pointe du Groin, au bout du bout, à Cancale, le lendemain, départ pour notre périple, le soir, nous logerons au bon Saint Nicolas à  Hillion, puis à l'hôtel le Toëno sur la côte de granit rose à l'entrée de Trebeurdun, en chambres d'hôtes au plein coeur des monts d'Arrée au restaurant du Relecq, à l'hôtel de la baie sur la plage de Morgat, à l'hôtel restaurant Breiz Armor face au petit port de Penhors à Pouldrezic, puis à l'hôtel le Panoramique sur la plage du Kerou au Pouldu, et enfin à l'hôtel restaurant les Rochers face à la base nautique de Carnac-Plage... 

 

Tous les hôtels et chambres d'hôtes sont réservés !!! 

 

   600 € hôtels et chambres d'hôtes   

   900 € boissons, repas et pique-niques

   250 € essence et péage     

   250 € divers          

______        

2 000 € par couple

 

Il n'y a plus qu'à s'entraîner !!!

 

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 16:34

Après le ski de fond, place au tricycle... d'autant qu'il fait beau, à défaut de la chaleur de printemps - mais c'est vrai qu'on est encore qu'à la fin de l'hiver !!!

 

Depuis le début de l'annèe, j'ai déja rencontré aidja et sa femme en catrike, Samoyede 73 en tricycle peformer meshun M5 (je crois que c'est un Tica) de Challes les Eaux, un vélokraft hight racer 2x26 de Barraux... et un autre deux roue couché dans mon club, ch'kik qui a acheté un Barcroft Virginia Titanium il y a un peu plus d'un mois !!!  

 

C'est dire si la pratique du vélo couché se répand, car il y a encore Mal sur son KMX Kart X Class, scivolema et son M5 20/26 ou son scorpion, un Aixois qui a construit son deux roue couché et j'en passe...

 

Il faudra qu'on se réunisse !!!

 

En attendant, je reviens de trois semaines en Australie et il faisait très très chaud !!! 

Alorsen mars, je me fait du plat et de la petite bosse (par exemple le Chat, la Chambotte ou Leschaux), par contre, en avril, je fais une sortie de 7 cols dans le Haut Bugey : 1700 m de dénivelée, je commence à m'entraîner sérieusement !!!

 

Le lundi de Paques j'ai fait le col de Marcieux dans la Chartreuse, et je pensais avoir rencontré Nat (trikearth) qui redescendait le col sur son handbike, mais c'était Pierre qui habite à St Hilaire... quel dommage que je n'ais pas pu discuter !!!

 

Ca y est j'ai fini par faire équipé mon 700 de rayons Sapim Strong, car les descentes sont trop éprouvante pour lui, d'un plateau compact 44/30 truvativ XX et d'une cassette 10 vitesses SRAM XG 11/36. Évidemment, il a fallut que je change les dérailleurs et les shifters, mais ça me permettra d'avoir, à peu près les mêmes développements qu'en trois plateaux, et de beaucoup moins dérailler...

 

Début mai, j'ai fait le Revard et le tour des Bauges...

 

Fin mai, j'ai enfin pu enchaîner trois cols parmi les plus mythiques: depuis St Jean de Mautienne, d'abord le Glandon avec des pentes à 15%, 6 kilomètres de gravillonnement dont près d'un kilomètre ou j'ai été contraint de pousser mon tricycle après St Colomban... juste trois cyclistes qui m'ont doublés, mais un paquet d'autres croisés dans la descente, puis la Croix de Fer, avec un bataillon de cyclistes anglais au sommet et qui m'encourageaient, et enfin le Mollard au sommet duquel j'ai re-croisé des cyclistes que j'avais vu dans le Glandon... bref, une sortie épuisante, mais riche en rencontres!!! En plus, mon plateau compact est génial en montagne... 

 

Et le dernier dimanche de mai, j'ai participé, avec mon club, à Savoie Randolac (voir le site http://www.savoierandolac.com/levenement/les-disciplines/cyclo/cyclo-formule.html?kml=4 ), un grand évènement outdoor qui comporte, entre autres, six randonnées. Je me suis inscris à l'épreuve rando lac et Albanais: 90 km, 1500 m de dénivelée (en réalité 1669 m) et trois cols, le Chat, la Chambotte et le Goléron. J'ai mis 6 heures, donc c'est une bonne moyenne pour moi. Bien sur, j'ai fait tamponner ma feuille de route aux deux étapes "ravito" sans prendre le temps de manger, mais j'ai fini en même temps que beaucoup de vélo droits de ma catégorie !!! et en plus, je n'ai vu que des cyclistes intéressés pas mon tricycle !!!

 

En attendant, je programme les cols que je veut faire dans les Pyrénées fin juillet:

 

Col du Tourmalet, distance 98 km dénivelée 2034 m

Col des Bordères, Soulor et Aubisque, distance 103 km dénivelée 2424 m

Col d'Aspin, Azet et Hourquette d'Acizan, distance 102 km dénivelée 2622 m

Port Boucharo, distance 86 km dénivelée 2220 m

Col de Saoucéde, Luquet, Coupe, Sirès et des Palomières, distance 92 km dénivellée 1922 m

 

Soit 11.222 m de dénivelée en 5 jours de tricycle... alors, pourvu qu'il fasse beau au moins 4 jours parce que les cols mythiques, il ne faut pas que je les loupe !!!

 

Hélas, nous sommes début juillet, et ça ne le fera pas...

J'ai du annuler les Pyrénées pour raison de santé !!!

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 08:38

Barcis

 

Départ à 5 h du matin pour Barcis dans le Frioul Dolomitain... de deux cyclodindos et de leurs femmes, le troisième n'ayant pas pu se joindre à nous...

 

Arrivée dans le milieu d'après midi à l'hôtel Célis avec chambres donnant sur le lac !!! le pied ...

 

Premier jour

 

Départ pour le Forcella di Pale Barzanna, un petit col, mais avec des pentes de 15%... à Bosplan, Dédé demande a une femme si nous sommes bien dans la bonne direction et s'aperçoit qu'elle a passé une partie de sa vie à Epierre !!! Il me rejoins avant le sommet, et nous faisons ensemble une descente de toute beauté sur 12 km... deux tunnels en descente que nous avalons à 45 km/h, et les 15 km qui nous amène à Spilimbergo, sur une route légèrement descendante sont fait 35 km/h de moyenne...

 

Nous avons rendez vous dans la même auberge que la dernière fois, car je tiends à inviter tout le monde pour fêter mon anniversaire !!! Et c'est toujours aussi bon: la charcuterie, les oignons, les anchois sur des petits toasts, la baccala et les tripes... bref, ça fait trois fois que nous revenons et il y aura une quatrième fois !!! 

 

Retour à Barcis, mais la pluie qui nous guettait se met à tomber à Maniago et nous sommes heureux de monter dans la voiture !!! 


 

deuxiéme jour

 

Nous attaquons Piancavallo par Barcis... La route est belle, ça monte moins dûr que par Aviano, par contre, arriver à la moitié la route c'est tellement dégradé que nous cherchons le goudron pour ne pas faire trop de tout terrains !!!

 

On mange une soupe super dans un petit restaurant d'altitude ou les chèvres s'en donnent à coeur joie en mangeant les fleurs que la patronne a plantés...

 

Re-descente par Aviano ... malheureusement une très forte pluie se met à tomber !!! On monte dans la voiture suiveuse, et on repart à Montreale juste pour faire les tunnels...

 

San Martino di Castrozza

 

Et on retrouve les cyclos de Grésy dans les Dolomites !!! Apéro offert par l'hôtel San Martino, repas animé (c'est vrai qu'on ne s'est pas vu depuis pas mal de temps !!!). Je me couche tôt, car demain mon groupe doit faire 4 cols sur une centaine de kilomètre...

 

premier jour

 

Je part 15 minutes avant mon groupe pour monter d'abord le Passo Rolle... la route est belle, peu de voitures, encore moins de vélos, mais du brouillard... Certains cyclos du groupe précédant me rejoignent et me doublent. J'avale les 8 km sans que mon groupe m'ait rejoint !!! 

 

En franchissant le col, Michelle me dit qu'il faudra bien faire attention à la bifurcation dans 8 km... le brouillard s'est dissipé... des lacets... attention car des ouvriers sont en train de refaire la route... ça y est je monte le second col !!!

 

Tranquillement, les cyclos du groupe précédant qui s'étaient arrêté pour mettre les coupe-vents me redoublent... Un replat de 1 km et tout à coup ça monte dur !!! Il faut que je m'économise... Je sors de la forêt, ouf, on respire !!! Un restaurant sur la gauche avec des gens qui m'encouragent... Tient, à 1 km du sommet je voit la première cyclo de mon groupe !!! Je m'accroche, et on fini la montée du Passo Valles à 2033 m... j'avais payé à boire au cyclos de mon groupe quand on était à Moéna, car c'était mon premier 2000 depuis mon accident !!!

 

On s'arrête afin que notre groupe nous rejoigne, et on attaque une très longue descente de 25 km qui nous amènera jusqu'à Agordo à une altitude de 611 m.

 

Dans les premiers kilomètres, c'est très pentu... par contre, en laissant le Passo San Pellegrino sur la gauche, on a plus que du 3 ou 4% et on peut rouler en peloton...

 

A Agordo, on s'arrête dans un café pour prendre des paninis et de la bière, et je repart avec 10 minutes d'avance, car ça remonte !!! D'abord pour la Forcella Aurine que nous atteignons après 13 km de montée que j'ai fait en duo avec un des cyclos. Regroupement au col... légère descente, puis une montée très courte, mais à 20% !!! Le Passo Cereda est là... les cyclos sont devant mais je les rejoindrai dans la descente !!!

 

Aïe !!! Dans les derniers lacets j'ai un rayon qui se brise... tant pis, je traverse Fiera di Primiero et je rejoins mes cyclos juste avant de remonter pour les 12 dernier kilomètres... C'est le début du Passo Rolle, donc une belle route... Je rejoins Dédé et le cyclo qui m'avait accompagné dans la Forcella et nous finissons ensembles !!!

 

deuxième jour

 

Il pleut... donc pas de vélo aujourd'hui, mais on fera de la montagne avec Joëlle, Emma, Danielle, Eliane et Dédé, pour aller au refuge de Colbricon.

 

Là, sur le pas de la porte, des français !!! C"est une équipe de chercheurs de Montpelier qui fore l'un des lacs pour remonter 11.000 ans en arrière et voir l'évolution de la zone...

 

A l'intérieur, une équipe d'italiens, voyant que nous aimons rire, nous sortent des blagues mimées... quelle ambiance !!!

 

troisième jour

 

Il fait à peu près beau, donc "vélo" !!! Les deux groupes descendent à Siror qui, en vélo, qui en voiture, prennent la piste cyclable jusqu'à Imer, et les premiers, dont moi, commencent à grimper: des lacets, encore des lacets, toujours des lacets !!! C'est beau, presque pas de voitures, une route superbe, des sapins, ... bref, le premier groupe m'a dépassé depuis longtemps, mais j'atteins le Passo Gobbera sans que mon groupe m'est rejoint !!!

 

Une descente parfaite et, en atteignant Canal san Borvo... un deuxième rayon lâche... m...rde... la roue avant gauche est voilée... je suis obligé de retourner a ma voiture qui m'attend à Imer. En remontant le Passo Gobbera, je croise mon groupe et leurs dit mes ennuis... dans la descente , je roule hyper lentement... ouf... j'arrive à ma voiture... je mets le tricycle sur son berceau et je repars, mais en temps que voiture suiveuse !!!

 

Je rejoins mon groupe dans le haut du Passo Brocon, d'abord Jacky et Momo, puis tout le monde arrive... Et on décide de manger un morceau avant de redescendre ...

 

Pas de problème pour mon groupe jusqu'à Siror ou on prends une bière et ou ceux qui sont descendu à vélo  remontent les douze premiers kilomètres du Passo Rolle !!!

 

quatrième jour

 

Un temps super !!! Les deux groupes décident de faire une marche en montagne sur l'altopiano pale di san Martino

 

Je vais jusqu'au Passo Antermarocul dans un site de toute beauté ... lunaire... des petites fleurs poussent dans des anfractuosités de roches... il a en peut neigé la nuit dernière... quand je rejoins le refuge de Rosetta, tous le monde est scotché par le paysage...

 

cinquiéme jour

 

Je remonte, avec un petit groupe de randonneuses pour faire la Forcella del Miel ... Mais c'est beaucoup plus difficile qu'hier... de sorte qu'à la première bifurcation, à environ 1h30 de mon point de départ, je fait demi tour: je ne peut escalader les rocher avec seulement une main... 

 

Eliane, qui venait à ma rencontre et épatée que je soit allé si haut !!! facile... (en fait, très difficile !!!)

 

sixième jour

 

Et jour du départ !!! Certain vont faire le Stelvio que j'ai déjà fait deux fois... d'autres rentrent directement... mais tous on passé un super séjour...

 

Alors, à l'an prochain pour faire, peut-être, la traversée des Pyrénées !!!

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 09:13

le mont ventoux

 

J'avais fait le Ventoux à partir de Malaucene, mais pas encore de Bédoin... Pourtant je trouve  ce côté vraiment mythique: pratiquement 23 km de montée, à 7,2% de moyenne avec des pourcentages allant jusqu'à 10,8%... des vélos, des voitures, des camping-cars...

 

Ah, les cyclistes, il y a de tout !!! Depuis les costauds qui grimpes ça en entraînement, ... Les "touristes" qui descendent du vélo tout les 500 m et qui, arrivés à la Citerne, font demi tour ... Ceux qui monte tranquille ... Ceux pour qui monter est un exploit ... Ceux qui rêvent au Tour de France... Des Français, bien sûr, mais aussi des Espagnols, des Italiens, des Belges, des Hollandais des Allemands... ça parle toutes les langues, se salue, s'encourage, maudit la pente, le vent  !!! 

A partir du chalet Reynard, c'est magique... lunaire ... on voit le sommet même si on est encore à 7 km ... des cailloux avec la route qui passe au milieu ... la stèle de Tom Simpson ... des voitures qui encouragent les cyclistes et qui vont à la même vitesse qu'eux ... le sommet ou les voitures ne peuvent pas se garer tellement il y a de monde... des cyclistes couchés par le vent qui souffle en rafales...

 

J'ai mis 3h13 à monter, soit du 6,5km/h de moyenne... je ne sais pas si c'est bien, mais rendu des saluts tout au long de la montée ... et je met un des nombreux commentaires sur le Ventoux depuis Bédoin...

Mont Ventoux depuis Bedoin 01:38 Le Mont Ventoux est sans aucun doute le col le plus dur que j'ai pour l'instant eu l'occasion de faire. Avec ses 22km à 7,6 % de moyenne mais avec de longs passages à 9-10% (notamment entre St Estève et le Chalet Reynard ou la pente est sans répit pdt 10 km). Meme avec un braquet de 39*28, j'ai galéré dans les pourcentages les plus durs.
Mais cela en vaut le coùt car c'est une montée mythique avec au sommet ce fameux paysages lunaire de caillasse et le pied est très sympa aussi avec la montée au milieu des conifères et a un moment des vignobles.
Bref, un col a faire, d'autant plus que c'est vraiment le Mecque des cyclistes (plein de cyclo tentent son ascension chaque jour)

 

le mont du chat

 

A ne pas confondre avec le Col du Chat, bien plus bas, et qui lui, est la première grimpette de l'année... pour se mettre en jambes !!!

 

Sur un peu plus de 14 km avec une dénivelée moyenne de 9,1% mais des pentes allant jusqu'à 11%, cette montée hors catégorie est l'une des plus difficile de France...là, peu de cyclistes mais tous voulant se prouver leur valeur... les meilleures performances sont comparables au Ventoux, c'est à dire à peu près 1 h, même s'il y a moins de kilomètres... on ne monte qu'en forêt, et c'est seulement au sommet qu'on savoure un paysage sublime: le lac en contrebas et les plus beaux sommets des alpes dont le Mont Blanc qui n'est à vol d'oiseau qu'a 50 km... 

 

Sur mon tricycle j'ai mis 2h39 et 5,1 de moyenne pour la montée depuis le Bourget du Lac... ce n'est pas mal si on considère que les cyclos en vélo droit de ma catégorie mettent de 1h30 à 2h ... çi-dessous un des nombeux commentaires sur cette montée...

Montée Temps Commentaire
Mont du Chat depuis Le Bourget du Lac 01:30 Le chat c'est un monstre. Très difficile de ne pas perdre le moral quand la vitesse diminue, diminue au cours de ces longues lignes droites. Mais ça vaut le coup ! Pour moi impossible sans 3 plateaux !

 

 

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 06:00
Samedi 24 juillet

 

4h30 !!! Il faut que je me lève, que je prenne une douche, que je mange un morceau... 1h pour rejoindre Cluses, 1/4 d'heure pour me préparer... à 6h30, je démarre, soit 1h30 avant les cyclos de grésy...

 

Après 2 km, surprise, j'attaque le col de Romme... Une pente à plus de 10% pendant 3 km, puis je navigue entre 8 et 9% !!! Peu de voitures, soleil voilé mais pas de pluie !!! J'atteins le village de Nancy sur Cluses avec un replat... mais tout de suite après, ça remonte... de beaux virages en épingle et je vois le sommet... Il est 8 h, les cyclos de grésy doivent démarrer, je n'ai fait que 11 km mais dans des pentes à 9,2% ... De Romme au Reposoir ce n'est que de la descente !!!

 

Dès le Reposoir, ça remonte bien, mais tout de même pas dans les mêmes proportions que précédemment. Encore des virages en épingle... je croise des cyclistes qui me font signe de la main... un troupeau de vaches sur une pente que je ne voudrais pas monter... même à pied !!! Les arbres se font rares, donc j'approche du sommet, et je vois dans mon rétroviseur deux maillots du club !!! C'est ce que j'avais prévu: les premier me rejoindraient avant le sommet !!! Par contre, les "costauds" ont fait le col de Romme, mais Jean me dit que son groupe à manqué le départ et à juste fait le col de la Colombière... serait ce que je fais partie des costauds ??? 

 

Ensuite, descente jusqu'à Bonneville, même si mon GPS fait des siennes à St Pierre en Faucigny !!! Mince, j'ai encore cassé un rayon sur la roue avant gauche... serait ce parce que je vais trop vite en descente ??? Sur mon compteur, je suis allé jusqu'à 70,4 km/h....mais tant pis... je souhaite que les roues tiennent bon pendant ces deux jours...

 

Et ça remonte, lentement mais sûrement... Avant Peillonnex, les cyclos m'ont tous doubler... Je m'arrête au terrain de tennis de Viuz en Sallaz pour manger... 1/4 d'heure après, je repars et, surprise, je vois Michèle et Jean qui me dépassent en me demandant si je n'ai pas vu Jean Claude et Nicole... ils m'informent que tous les autres sont derrière moi parce qu'ils se sont arrêtés au restaurant !!!

 

Je passe le col du Perret comme une fleur... c'est vrai qu'il n'est pas dûr... Habère Lullin, Habère Poche ou je demande ma direction à deux jeunes... je vois la fruitière qu'ils m'ont indiquée, tout de suite à droite pour une montée que je n'imaginais pas aussi difficile !!! heureusement, elle ne fait que 2 km !!! je suis rejoins par un couple de cycliste au sommet du col des Arces, et on fait la descente ensemble... mince !!! on arrive à Lullin et j'ai zapper le col du Feu !!! tant pis, je le monte depuis Lullin !!! Et toujours pas de cyclos à l'horizon !!!

 

Mon GPS m'indique une route à droite, mais Nicole et Paul qui conduit la voiture qui nous accompagne, m'arrêtent et me disent que la route est coupée... il y a bien un chemin qui contourne, mais très très raide... ça ne fait rien, je vais tenter... et les cyclos me rejoignent avant la route coupée... Ah, pour être raide, c'est raide !!! Nicole m'aide à tirer mon tricycle, beaucoup de cyclos enlèvent leurs chaussures... deux montées à 25%... ouf, on est arrivés !!! Et ce n'est plus que de la descente jusqu'à l'Abbaye d'Aulps ou les cyclos me redoublent... mais Morzine n'est pas loin !!! Une bonne douche, un repas avec des pâtes, et au lit !!!

Dimanche 25 juillet

 

Lever à 6h30, petit déjeuner, au revoir à notre hôtesse, et en avant à 7h !!!

 

Je sais que les cyclos vont monter par les Lindarets, mais je veux monter le col de la Joux Verte comme les champions du tour de France !!! déjà les épingles !!! et ça n'est pas finis !!! Je monte tranquillement à 5 ou 6 km/h... d'abord des immeubles, mais "montagnes" comme il se doit... puis des chalets neufs... puis de vieilles fermes retapées... tous ça, très beau... je passe devant la dernière ferme, maintenant c'est relativement droit... je vois les immeubles d'Avoriaz sur la droite, et c'est le col... quelques photos et je descend par le lac de Montriond... avant le Village des Chèvres, j'ai croisé tous les cyclos !!!

 

Retour à Morzine, je prends la passerelle qui m'amène haut pied du col du Ran Folly et de la Joux Plane... et ça monte beaucoup pendant 3 km: je navigue entre 4 et 4,5 km/h... puis les cyclos me dépassent un par un... j'ai le temps de les photographier !!! A deux kilomètre du sommet Michèle de Jean me doublent... c'est les derniers... voici le premier col, une descente, le col de Joux Plane, magnifique... des randonneurs partout... des cyclistes... des voitures... une descente ou j'évite les trous en formation comme l'indique le panneau que j'ai vu !!! Et encore des cyclistes, en individuels ou en clubs... mais je vois de maillots que je reconnais !!! Ce sont les cyclos de grésy !!! J'en doubles quelques uns, et nous arrivons à Samoens pour nous regrouper !!! Ils sont supris que je soit déjà là !!! Je repart devant pour Taninges, et là je suis rejoint par un cycliste... je me dis que je l'ai déjà vu... bien sûr... c'est Jean de Vitré !!! on échange deux ou trois choses sur nos vélos... hélas, les cyclos nous rejoignent et il faut nous séparer.

 

Coup de téléphone à Paul pour lui dire que nous sommes sur la route de Rond, et que nous l'attendons avec le casse croute !!! Il est au col de la Ramaz avec les costauds, mais il redescend !!! Jean Claude demande quels sont ceux qui veulent faire ce dernier col, sinon on passera par Mieussy et Marignier avant de rejoindre Cluses... c'est ce que préfère la majorité !!!

 

A Cluses on prends tous un dernier verre... c'est qu'on a du mal à se quitter... mais on félicite Jean Claude pour son organisation, notre chauffeur Paul et sa femme Nicole... et rendez vous aux Dolomites !!!

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 08:19

L’année dernière, une équipe de cyclistes aixois a été invitée à participer à la ”32ième Ciclolonga del Sestriere”, qui fait 190 km et 2050 m de dénivelée avec 700 coureurs pour 2009, organisée par l’ASD Borgonuovo, un club de Collegno près de Turin.

 

Nos cyclistes ont été magnifiquement reçus, à tel point que Gérard, qui emmenait les cyclos aixois, a pris rendez vous pour la 33ième Ciclonga qui se déroulera le 27 juin. Par contre il leur a glissé qu’il était dommage que la gran fondo soit limitée aux cyclos valides, car il a dans son club un handisport qui la ferait bien en tricycle ...  

 

Il y a 15 jours, Gérard a reçu un mail de l’ASD Borgonuovo lui disant qu’ils seraient ravis si le tricycle pouvait participer avec, mais il doutent de ses capacités et demandent à ce qu'il y est une voiture suiveuse qui l'accompage tout du long...

 

La réponse des cyclos aixois à été positive, et ils décident que trois coureurs en vélos droits encadrerons Poppy en tricycle en plus de la voiture suiveuse, et nous seront donc les invités de ce grand club dans le cadre de leur principale manifestation annuelle, qui, en 2010, commémore aussi le 50eme anniversaire de la disparition de Fausto Coppi. 

 

Je crois que ça n’a pas été facile, pour l’ASD Borgonuovo, de prendre cette décision, aussi nous voulons offrir à leur président, une médaille de la ville d’Aix les Bains en remerciement... 

 

Discussion avec Michel Frugier, l'adjoint chargé des sports à la mairie d'Aix les Bains, qui nous approuve et donne une médaille gravée au nom de l'ASD Borgonouvo que nous ferons en sorte de remettre au président avec tous les honneurs !!!

 

Techniquement, la gran fondo  se déroule en quatre parties :

1) départ de 6 h à 7 h.  De Collegno à Suse, la « course » est neutralisée ; on roule en peloton groupé. La route est ouverte, et fermée, par des voitures et des motos officielles pendant 45 km. L’allure est modérée : 23/25 kms/heure.

2) à partir de Suse, l’épreuve est libre, et la pente s’invite !  La route est belle et roulante. Au sommet de la montée, la première de 15 kms, premier ravitaillement : il y a de quoi se requinquer !!! Ensuite, une partie plus plane qui traverse Oulx , 5 kms, puis on monte gentiment jusqu’à Cesana.

3) pour ceux qui le souhaitent, de Cesana à Sestriere, la montée peut se faire contre la montre. Elle donne lieu à un classement particulier. 

4) à Sestriere, nouveau ravitaillement, copieux, et retour par une longue descente qui nous fait traverser les sites olympiques, de Pragelato et ses tremplins, notamment, et jusqu’à Pinerolo, dernier ravitaillement . Puis de nouveau la plaine jusqu’à Collegno. Arrivée limite à 18 h 


compte rendu de la gran fondo Ciclolonga del Sestrière

Arrivée à 17h 30 au siège de l'ASD Borgonuovo où on est reçus comme si nous faisions partie de ce club !!! On nous accompagne aux chambres d'hôtes, et rendez vous est pris à 18 h pour le repas.

Les motards de Saint Jean de Maurienne logent au même endroit que nous, et c'est eux qui vont encadrer les cyclistes demain...

Nous arrivons tous ensembles au repas et les organisateurs insistent pour que les voitures et les motos soit parquée dans la cours du club... on est bien membres de l'ASD Borgonuovo !!!

Le président fait un discours d'accueil et Gérard le remercie en lui remettant du vin et du fromage de Savoie, et en lieu et place de Dominique Dord, maire d'Aix les Bains, me fait remettre la médaille de la ville et l'assure que le handisport ne les décevra pas demain... d'ailleurs un membre de leurs club, mis au courant par Jean révèle qu'il y a un an, j'avais fait Aix les Bains/Saint Brieuc en cinq jours et le tour du Mont Blanc en quatre jours sur mon tricycle, et que pour lui, je finirai dans les temps...
 
Gène de ma part, applaudissements de la salle, et même les motards me disent que si je refait un truc comme ça, ils veulent bien m'encadrer... alors... j'ai intérêts à réussir !!! 

Le présidents fait un échange de cadeaux... décidément, on est gâtés !!!


le jour "J"

 

Petit déjeuner à 5h45 avec Eliane qui me prépare mes tartines, photo souvenir... et c'est parti, pile à 6h, avec les premiers...

 

La route est belle et roulante. A Bussoleno je suis arrêté par des feux... dommage que je ne soit pas en peloton avec le gros des cyclistes, car les motards sont à chaque bifurcation, à chaque feu, pour faire la circulation et pour faire passer l'ensemble du peloton !!! Mais c'est très bien, car que ne serai rejoins qu'au bout de trois heures par Gérard, Jean et Michèle...

 

J'hésite un peu à Suze, mais un groupe de cyclistes m'indique la bonne direction. Je retrouve les organisateurs qui étaient aux repas d'hier, fait cocher ma feuille de route... dans 300m ça va monter, alors inutile de souffler... en définitive, j'ai mis 2h10 pour faire les 46,6 premiers kilomètres, ce qui n'est pas mal car la route montait légèrement.

 

Pendant la deuxième partie, on monte gentiment sur le petit plateau...Gérard me rejoins au bout de 2h45, un peu après Exiles et son fort. Il me dit qu'ils sont partis 1/4 d'heure avant le peloton pour que Michèle ne soit pas bousculée. Mais, tiens, je vois la Golf me doubler avec Christiane et Eliane... et en plus, elles de photographient !!!

 

A Salberdrand, premier ravitaillement: pains d'épice, pomme... et je repart sans perdre de temps... Je suis rejoins après Oulx par Jean, puis par Michèle... avec le 1/4 d'heure qu'ils ont pris d'avance, je suis dans les temps.

 

J'ai un cycliste dans mon collimateur, mais je me force a ne pas appuyer sur les pédales pour le rattraper, car on approche de Cesena... et ça va se corser !!! Je croise des cyclistes qui m'avaient doublé qui ont fini la medio fondo avec la partie chronométrée. Il me souhaitent bonne chance...

 

J'arrive à Cesena ou Gérard et Jean m'attendent... ils me remplissent mon camelback et me disent qu'il y a plus que 12 km à monter, mais c'est les plus durs... en effets, à peine je repars qu'il me faut monter entre 11 et 13%, et ceci pendant 3 km!!!

 

Je suis contant car je grimpe à peu près à la même vitesse que les derniers cyclistes... il faut dire qu'ils en bavent !!! Et j'en rejoins un bon nombre qui montent dans les voitures suiveuses du comité de course !!! Et les filles me photogaphient encore...

 

Un peu au dessus de Sause... j'ai le feu au pied droit... je continue pendant 500m, mais je suis obligé de m'arrêter car ma chaussures est trop serrée... C'est la jambe où j'ai des problèmes, et il me faut 1/4 d'heure de travail sur mon pied pour que je puisse reprendre la route... et à 4 km/h pour faire les deux derniers kilomètres... En plus, je viens de m'apercevoir que je n'ai plus d'eau ... heureusement, car je suis le dernier encore en course et un motard va me chercher, non pas une, mais deux bouteilles d'eau, et il me suit pendant les dernier kilomètres!!!

 

500 m avant l'arrivée, je voit Gérard, Jean et Michèle qui m'attendent pour arriver avec moi à Sestrière... Eliane et Christiane prennent LA photo souvenir et j'insiste pour me faire prendre avec mon motard sauveur!!!

 

Il est 13h20...je fait cocher ma feuille de route...je me fait applaudir par l'équipe de course...et en avant pour une descente vertigineuse ou, pendant 20 km, je fait la course avec une BMW noire !!! Mon motard est derrière moi et klaxonne pour qu'on me laisse la route !!!

 

A Pinerolo, dernier ravitaillement... j'ai mis 10 minutes à Gérard et 15 minutes à Michèle et Jean !!! On mange des nougats qui sont fait dans cette ville, thé, boisson légèrement salée, et on repart pour faire les derniers 40 kilomètres qui nous séparent encore de l'arrivée.

 

Comme nous sommes les derniers, nous avons une voiture qui nous ouvre la route, et une voiture suiveuse !!! Le pied !!! Nous roulons à 28 km/h de moyenne jusqu'à Rivoli, mais après c'est la banlieue de Turin, et il faut faire attention...

 

Nous rejoignons notre point de départ à 17h15 soit 3/4 d'heure avant l'heure limite... inutile de dire à quel point nous sommes contents...

 

On se change, on met ses vélos et le tricycle sur les remorques, on prend des bières, on mange les pâtes al dente, la gelati, les gressinis... mais il faut nous séparer d'avec ce qu'il faut bien appeler "nos amis italiens"... et j'espère à l'année prochaine...

 

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 14:44

mercredi 12 mai

 

Le temps est mitigé... tant pis, on part quand même à 10h, pas pressé puisque nous avons rendez-vous que le lendemain à partir de 13h.

 

On s'arrête manger à Cliousclat, un petit village de la Drôme, ou nous avons presque nos habitudes... et nous ne sommes pas déçus encore une fois !!!

 

Nimes et ses bouchons, Saint Hyppolite du Fort, Ganges, une route longeant l'Hérault... on se rapproche... et enfin Valleraugue, ou se trouve notre hôtel, et ou nous avons la surprise de voir Michèle, notre organisatrice, Jean son mari, ainsi que Francine et Michel !!!

 

Les propriétaires sont adorables... Nous nous installons ... visite de Vallerauge ... apéritif ... la patronne nous dit qu'elle peut nous faire le petit-déj. à partir de 7h15, et que demain après-midi, il y a de fortes probabilités pour qu'il pleuve... alors repas, puis au lit !!!

 

Jeudi 13 mai

 

Petit déjeuner copieux. Michèle et Jean doivent partir 1/2h après moi et me rattraper dans le col de l'Asclier, alors il faut que je parte !!! 

 

Je descends en longeant l'Hérault jusqu'à Peyegrosse, je rencontre deux cyclistes, et je prends sur la gauche pour enchaîner tous les cols de cette demi journée... à commencer par le col des Cabones ou ça monte gentiment et ou je croise un randonneur, puis le col de la Tribale ou je rencontre deux autres cycliste, le col de Bés - alors là: très beau !!! Puis une petite route à flanc de montagne où les ponts et chaussées refont tous les petits murets en pierres, pour arriver au col de l'Asclier sous un petit tunnel !!!

 

La descente est ébouriffante... à tel point que je loupe la route de l'Estréchure ... tant pis, comme je vais plus vite que Michèle et Jean dans la descente, je passe par Les Plantiers et je rejoint Bourgnolle, Pomparet et je tourne à gauche avant Saint André de Vallebogne, ils me rattraperons dans la dernière montée...

 

Alors la, qu'est ce que c'est beau !!! Je monte dans une forêt de châtaigners... à Tougueille, des ouvriers sont en train de refaire la petite église ... je suis obligé de me ranger sour le côté pour laissé passer des voitures !!! Tiens, une vache et son veau sur la route... mais qui me laissent passer !!! une grosse ferme sur la gauche et le col de l'Espinas ... Michèle et Jean ne m'ont pas rejoints!!! Une route presque platte et c'est le col du Pas... et une descente d'enfers, très étroite, bosselée, mais au bout: Valleraugue !!!


 

vendredi 14 mai

 

Debout à la même heure que la veille, petit-déj et en route parce que le temps est incertain... Je retourne en direction du Vigan et au Mazel je tourne à droite en direction de La Valette, ça monte tranquille mais, de temps en temps, la route est très dégradée. Le hameau de La Valette est beau, mais la route s'élève très rapidement et avec des lacets pour arriver à un premier col , celui de Peyrefiche... un petit replat de 100 m et déjà le col des Vieilles... je me dis que ça va être une sortie facile... une descente, et soudain une montée dure, mais dure... à tel point que je regarde ma carte en dénivelée... pas étonnant: on passe de 750m à près de 1200m en 6 km, avec des pentes à 16% pour les plus fortes !!! 

 

Je passe le 22/28 et je mouline, je mouline... Les premiers cyclistes de Grèsy me rejoignent, mais ils ont beaucoup de mal, eux aussi !!! enfin le Cap de Côte pour une photo prise par Jean Pierre, et je fais la route jusqu'au col de la Lusette en compagnie de Michèle en discutant de tout et de rien !!! 

 

Je fais une descente canon jusqu'à la bifurcation l'Espérou/les cascades d'Orgon sans qu'aucun des cyclos ne me rejoigne... Le col de Montals puis les cascades... cette route est décidément magnifique... ça change du tout au tout avec les paysages alpins...

 

Je rejoins le col de la Broue et la route qui va au col du Minier... peut être qu'une fois arrivé je pourrai manger un morceau... mais aucune construction, à plus forte raison aucun restaurant à l'horizon... je suis donc obligé de me rabattre sur mes pâtes de fruits !!! En plus il commence à bruiner, donc je vais vite au col de Faubel puis au col de la Serreyrede pour redescendre à Valleraugue !!!  

 

samedi 15 mai

 

Aujourd'hui, je serai seul parce que les cyclos de Grésy vont faire le cirque de Navacelles et moi le Mont Aigoual: 28 km de montée, peut être 5° et du vent à l'arrivée, mais si je ne le fait pas, il y a peut de chance que je le refasse !!!  

 

Donc, je pars... et après 2 km voilà le vent qui souffle en rafales !!! Chaque fois que je regarde le mont, j'ai le vent contre moi et chaque fois que je regarde Valleraugue j'ai mon drapeau qui me rattrape !!! 

 

En définitive, ça monte tranquilement, je croise quelques cyclistes, mais on n'est pas à la montée du Revard !!! 

 

Dans les derniers kilomètres, deux cyclistes me doublent, et j'en vois deux autres dans mon rétroviseur, mais qui ont beaucoup de mal à me rattraper... il viennent de Saint Jean du Gard, et nous faisons les 4 dernier kilomètres ensembles.

 

Aïe !!! Sur le plateau, il fait un vent à décorner les béliers, tout est givré... nous allons jusqu'à la station météo...il fait -1° sous abri!!!  

 

Je me fait photographier, et je repars vite vers l'Esperou et Valleraugue... par contre, si je n'ai pas vu de cycliste pour la montée... j'en vois des paquets en redescendant !!! Alors, il y a deux solutions : soit je suis monté à peut prêt à la même vitesse qu'eux, soit ils sont partis bien après moi !!! 

 

J'arrive à Valleraugue complètement frigorifié mais j'ai enfin fait l'endroit de France où, parait-il, il pleut le plus... et l'un des endroit où il y a le pus de vent

le Mont Aigoual  !!! 

Repost 0
Published by poppy - dans catrike 700 TA
commenter cet article

Présentation

  • : cyclodingos
  • cyclodingos
  • : le tricycle couché d'un cyclo (handicapé) de Grésy sur Aix, et quelques aventures d'une équipe de copains ...
  • Contact

Mark Twain

je ne savais pas que c'était impossible ....alors, je l'ai fait !

Pages